Author Topic: { Role Play } Teranas  (Read 8529 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #40 on: May 10, 2010, 08:10:02 am »
T:-Crois tu que je doive tout leur expliquer dés que je les verrai où devrais-je attendre que la resurection de Xelloss soit faite? De toute façon, ils devront savoir à un moment ou à un autre.
A:-C'est à toi de voir, Teranas. Ecoute ton coeur, tu y trouveras les réponses.
T:-Je ne sais pas si je pourrais y trouver quoi que ce soit d'autre que toi, tu y prends bien trop de place, dis-je en lui sourillant.

Elle me rendit mon sourire et nous nous échangâmes un tendre baiser. Qui fut interrompue par un «bipbip» incessant.

T:-Saleté de matériel crée par les humains, toujours a faire ch...  au moment le plus mal choisi!

J'alla à mon sac et en sorti le journal qui bipait.

T:-Encore Xelloss. Bon sang même quand il est pas là c'est un plaie ce mec.
(du calme Teranas, tu lui doit beaucoup...)

Le visage d'Ale'yah me traversa l'esprit et mon sourire s'aggrandit.

T:-Alors qu'est-ce qu'il y a encore? Message d'alerte automatique car dernière entrée du journal trop ancienne. Ben je pense bien il l'a pas eu entre les mains depuis un moment...Ben tiens le mien aussi bip, ça doit être envoyé à tous les journaux de bord.

Une fois le problème réglé, je me releva et me tourna vers Ale'yah.

T:-Je ne sais toujours pas ce que je devrais faire.
A:-Que te dit ton coeur?
T:-«Embrasse la encore.»
A:-*rire* Soit sérieux s'il te plait. Moi je propose que nous partions déjà en éclaireur pour voir comment ils se portent.
T:-Tu as raison. Allons-y.

Je prit mon paquetage, sans rien oublier et partit avec Ale'yah dans la forêt. En quelques minutes, nous arrivions au bosquet de saules. Sans attendre nous prîmes tous deux une poignée de lianes et connections nos nattes. Mon esprit sortit juste après celui d'Ale'yah. Je la suivi à travers la végétation, lui fesant confiance pour me montrer le chemin.

A:-Nous y sommes presque...Je les sens...Ah! Les voilà.

J'aperçu un convoi de Na'vis qui fesaient route vers je ne sais où.

A:-Ils vont à l'arbre des âmes. Ils vont sûrement faire le transfert.
T:-Je préfère m'en assurer. Je vais voir si je n'aperçois pas mes amis.

Mon esprit se faufilla à travers les Na'vi qui ne pouvaient même pas soupçonner ma présence. J'en aperçu un sur un pa'li, se laissant aller comme un mort, mais maintenu sur sa monture par une Na'vi derrière lui. Aytsmukan.

T:-Mince que lui est il arrivé?
A:-Calme toi et concentre toi. Ne vois tu pas que ce sorps est vide de toute trace spirituelle?
T:-Ah oui tu as raison. *soupir* Ca veut dire qu'il s'est juste déconnecté.

Un peu plus loin, un attelage transportait un corps d'humain et d'enfant Na'vi. Les deux Xelloss.

T:-Ah le voilà monsieur Catastrophe.

Je m'approcha du corps humain. Il était encore en vie mais tout juste. Je m'addressa à lui en fesant attention de ne réellement pas communiquer avec lui.

T:-Toi t'as interêt à t'en sortir parce que si tu meurs je te tue!
A:-Tiens Teranas, viens voir.

J'alla vers l'esprit d'Ale'yah. Elle me «montra» deux femmes Na'vi qui marchaient en tête de la colonne.

A:-Celle vêtue de rouge est Mo'at, la tsahik du clan.

Ele était en grande conversation (en Na'vi malheureusement, donc je ne comprennais pas) avec l'autre femme, beaucoup plus jeune.

(Bon sang quelle beauté. Si je ne m'étais pas déjà lié a Ale'yah, j'aurai eu des vues sur elle...)

A ce moment, je sentis une intrusion dans mon esprit. Woops...

A:-Non mais c'est quoi ces pensées?!
T:-Mais quoi? C'est pas parce que je suis au régime que je peux pas regarder le menu!
A:-*rire* C'est Neytiri, future tsahik et femme de Jakesully.
T:-il n'est pas là lui?
A:-Non je ne sens pas sa présence dans les environs immédiats.
T:-Bon en tout cas, tout à l'air de bien se passer. Retournons à nos corps et rejoingnons les.

Ale'yah acquiesca et nous fîment revenir nos esprits dans nos corps. Nous nous reveillâmes en même temps et nous levâmes.

A:-Si nous partons tout de suite et que nous ne sommes pas ralentis, on devrait les rejoindre assez vite.
T:-Très bien, en route alors.
A:-Attends...
T:-Quoi?
A:-Tu ne sens rien?

J'ouvrit un peu mon esrpit et...mais qu'est ce que c'est que ça?

T:-On dirait que quelquechose se propage sur toute la planète très vite. Mais c'est étrange on dirait que...

Soudain je vis Ale'yah tomber à terre. J'eu tout juste le temps d'ecarquiller les yeux que la même chose m'arriva. Mon corps ne m'obéissais plus, et le noir m'envahit.

Je rouvrit les yeux pour voir un couvercle de plastique et un oeil de caméra. J'étais dans mon corps humain, dans le caisson de lien. Ca fesait un moment que je n'en étais pas sorti. Le caisson glissa et le couvercle s'ouvrit. Je me redressa et ma vue se troubla. Un vertige dementiel me pris par surprise et du sang coula de mon nez. Lorsque que je retrouva une vue normale, je regarda autour de moi et constata que je n'étais pas le seul. Manifestement, tous les pilotes d'avatars ont eu le même problème. Je me leva et failli tomber à nouveau. Pas à cause du vertige mais tout simplement parce que mon corps entier était ankylosé et que je n'avais rien avalé depuis au moins 2 jours. J'alla jusqu'à la fenêtre et regarda dehors. Ben ça alors les Na'vi aussi sont touchés par ce mal étrange. Beaucoup sont à terre, la tête entre les mains et saignent de la bouche, du nez ou même des oreilles. Quelqu'un derrière moi m'appella.

Pilote d'avatar:-Hey c'est toi Terenas?
T:-Ouais c'est moi.
Pa:-Et ben ça fait un moment qu'on t'a pas vu. Ca fait bien deux jours que t'es pas sorti de ton caisson. Tout va bien avec ton avatar?
T:-Oui tout va très bien...moins depuis 2 minutes...
Pa:-Ouais la même pour tous on dirait.
T:-Mais de quoi ça vient?
Pa:-Aucune idée, c'est arrivé subitement. Et le rayon d'action de ce «bug» semble planétaire. Et nos amis n'ont pas eu l'air épargnés.
T:-On dirait oui...
Pa:-Que deviennent Xelloss, Aytsmukan et Eykxas?
T:-J'ai été séparé d'eux mais je vais bientôt les rejoindre. Tout sera bientôt fini si on peu se reconnecter.
Pa:-Vu ta tête tu devrait prendre un casse dalle avant. Faut que tu entretienne ton corps humain si tu veux continuer a te connecter a ton avatar.
T:-Tu as raison. Et une bonne douche aussi je crois.
Pa:-Veux tu que je t'accompagnes?

Je lui fixa un regard de travers, mélant incompréhesion et surprise. Voyant mon regard il réctifia aussitôt.

Pa:-Pour aller manger hého pas de ça entre nous!!
T:-Tu me rassures. Bon on y va?
Pa:-Après toi.

Nous nous rendîmes donc à la cantine pour y manger un morceau...ou plus. Surtout moi. J'avais oublié ce que c'est de manger avec son corps humain. Quand j'eu fini (seulement 10 minutes pour au moins 4 kilos de nourriture je vais pas rentrer dans le caisson...) j'alla prendre une douche. Cela me fit le plus grand et je me sentis bien. En sortant, il y avait de l'agitation. Je croisa le pilote d'avatar qui m'accosta aussitôt.

Pa:-Apparement les caissons fonctionnent à nouveau sans problème. Tout le monde se dépêche de se reconnecter malgré que d'après moi il faudrai d'abord faire des vérifications.
T:-Tu as sûrement raison mais moi ça urge de mon côté. Si on est tous deconnectés une 2eme fois, là faudra s'inquiéter.
Pa:-Fait comme tu veux. Perso je vais attendre un peu et voir comment ça se passe pour les autres.

(ça va il se mouille pas le gars...)

T:-Bon j'y vais. A un de ces quatres.
Pa:-Ok à plus.

Je me rendit vite à mon caisson et lança la liaison. En quelques secondes je put réintégrer mon avatar. J'étais adossé à un arbre et à peine j'ouvris les yeux que deux bras me serrèrent et des cheveux m'obstuèrent la vue.

A:-Te revoilà enfin! J'ai eu peur Tera'!

Je lui rendit son étreinte et pu enfin ressentir à nouveau la joie d'être prêt d'elle.

A:-Quand je me suis relevée, j'ai vu que tu ne bougeai plus et que tu n'était plus dans ce corps. J'ai alors essayé de te trouver mais je n'arrivais pas à faire partir mon esprit. C'est comme si tout était bloqué. J'ai eu peur qu'il ne soit arrivé quelquechose à Eywa.
T:-Ne t'inquiètes pas. Je crois que tout est rentré dans l'ordre. Néanmoins cela reste à surveiller. Je vais voir si il est arrivé quelquechose au convoi qui escorte Aytsmukan et Xelloss.

Et quelques minutes après, je put constater qu'effectivement personne ne semblait avoir été épargné par le «malaise» qui avait frappé toute la planète. La plupart des Na'vis avaient des traces de sang sur le visage.

T:-Ils ont été touché eux aussi mais rien de grave. Et maintenant nous sommes sûrs de pouvoir à nouveau utiliser nos capacités. Tout est bien rentré dans l'ordre.
A:-Ouf, j'ai eu si peur.
T:-Nous avons perdu assez de temps comme ça. En route.
A:-Attends Tera'...

Je me mit aussitôt sur mes gardes.

T:-Quoi? Encore un problème?
A:-Non. Je dois juste t'avertir que...je ne pourrais pas venir avec toi jusqu'au bout.
T:-Comment ça?
A:-Rappelle toi ce que je t'avais raconté. J'ai été bannie du clan, je n'ai plus le droit d'approcher l'un d'eux comme je n'ai pas le droit d'empiéter le territoire autour de l'arbre maison.

Son visage était triste. Elle aurait tant aimé refaire partie du peuple. Avant d'être bannie, elle était sur le point de passer l'Iknimaya. Mais les conflits ouverts avec les humains ont retardé les choses puis le drame est arrivé. Elle n'avait pas encore réellement gagné sa place au sein du peuple mais elle les considérait encore comme sa famille.
Je me mit face à elle et la prit dans mes bras, caressant ses cheveux d'ébène tombant en cascade dans son dos.


T:-Dés que nous les aurons rejoints, je parlerai à Mo'at. Soit elle autorisera ton retour, soit elle se passera de moi pour les événements à venir. Et quand je lui aurait montré ce que je sais faire, ça m'étonnerai qu'elle fasse la difficile. Tu n'aura qu'à attendre au loin et je viendrai te chercher lorsque ce sera arrangé.
A:-Tu n'es pas obligé de faire tout ça. Si Mo'at refuse de me réintégrer au clan, qu'il en soit ainsi, mais tu ne peux tourner le dos à mon peuple ou à tes amis pour moi. Ils auront besoin de toi. C'est la mission que t'as confié Eywa, à toi et aux autres.
T:-Tu es sûre d'accepter ça?
A:-Oui ne t'en fait pas. Si Mo'at refuse, je continuerai de vivre à l'écart comme je l'ai été pendant de nombreux jours. Mais je ne serai plus seule.

Et me regarda dans les yeux et me sourit.

T:-Oh non crois moi, tu ne seras plus jamais seule.

Et après un dernier baiser, nous partîmes dans la forêt, pour accomplir notre devoir.
Pour Xelloss, Aytsmukan, Eykxas, tous les Na'vis...
Pour Pandora et toutes ses richesses...
Pour Eywa.

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #41 on: May 15, 2010, 02:39:54 pm »
Ale'yah et moi étions en train d'approcher la caravane de na'vis qui fesaient route vers l'arbre des âmes. Lorsqu'elle fut à vue, nous nous arrêtâmes, dissimulés dans la forêt.

-Tu es sûre de ne pas vouloir tenter une approche par toi-même?
-Non. J'attendrai que Mo'at fasse un choix.C'est mieux ainsi.
-Comme tu veux.Je vais tout faire pour qu'elle accepte.Ce ne sera pas long promis.

Nous nous embrassâmes et je la laissa ici pour me montrer au grand jour devant les na'vi tandis qu'elle observerai de loin,usant de ses pouvoirs pour être indétectable.

Jake,Tirey',Josef et Neytiri marchaient devant, écoutant l'histoire de Jake.Un na'vi les appella soudain par derrière.

Na'vi: Ma olo'eyktan.Un marcheur-de-rêve vient de se montrer.Que fesons nous de lui?
Jake: As-t'il précisé son nom?
Na'vi: Oui, je crois qu'il s'appelle Teranas.
Tirey':Je crois avoir entendu ce nom quelque part...N'est ce pas un des amis d'Aytsmukan qui l'accompagnait au début pour nous ramener Xelloss?
Josef:Possible.Allons lui demander.

Les 4 Na'vis se rendirent un peu en arrière de la caravane.Trois Na'vis tenaient en joue un avatar qui gardait les mains et l'air et avait l'air plutôt décontracté pour la situation présente.

Jake:Qui es tu?
Moi:Je me nomme Teranas.Je suis un ami de Xelloss et Aytsmukan.Je fesais route avec lui pour vous amener Xelloss lorsque moi et un autre de mes compagnons avons été séparés par l'attaque d'un toruk.
Tirey:Je savais bien que j'avais déjà entendu ce nom quelque part.
Josef:Cet ami dont tu parles,qu'est il devenu?
Moi:jJe me suis laissé dire qu'il était en sécurité.
Josef:Tu t'es laissé dire? C'est quand même vague.T'as pas l'air de t'en soucier plus que ça.
Moi:Je tiens ça d'une source sûre.
Jake:J'ai l'impression que ces quelques jours en forêt ne t'ont pas réussi.Au fait, tu as réussi à survivre seul?
Moi:Je n'étais pas seul.Une...amie...à pris soin de moi.

Neytiri se décida alors à ortir la phrase que j'aurai aimé éviter pour le moment

Neytiri:Il s'est lié avec une na'vi.Je le sens.

mes joues devinrent un peu violacé,sans doute l'équivalent de rougir pour un Na'vi.

Jake:Et ben tu perds pas de temps mon gars.Et qui est-ce exactement?
Moi:Et bien...Xelloss et Aytsmukan ne sont pas les seules raisons pour lesquelles je vous ai rejoint.Je désire m'entretenir avec Mo'at.
Neytiri:Elle est souffrante et elle retourne au kelutral.

Mes yeux s'aggrandirent.

Moi:Bon sang, je dois lui parler c'est important!
Jake:Du calme.Tu peux sûrement nous en parler à nous aussi.
Moi:Êtes vous Jake Sully?
Jake:Oui c'est bien moi.

Je poussa un soupir de soulagement.

Moi:Alors oui vous pourrez sûrement m'aider.
Jake:Super.Tu nous en parleras en route,le temps presse.

Tout en suivant la caravane,je leur raconta comment j'avais rencontré Ale'yah.La première fois qu'elle entendu ce nom, les oreilles de Neytiri eurent un petit mouvement et ses yeux s'ettrecirent.Je leur raconta son histoire,comment elle avait vécu ça, mais je ne leur dit pour l'instant rien sur nos pouvoir sni sur la mission d'Eywa.Les choses viendraient en temps voulu.

Moi:Elle a longtemps vécue seule car elle respectait la décision du précédent olo'eyktan malgré qu'elle ne la comprennait pas,mais elle souffre de ne pas être au milieu des siens et d'être une paria au yeux des autres alors qu'elle voulait la paix.
Jake:Oui...Je connais bien ce sentiment...

Moi aussi je connaissais bien ça.Le sentiment que personne ne vous aime,que personne n'a besoin de vous est horrible.La solitude est horrible.C'est une prison sans barrière.J'avais connu ça quans j'étais encore juste Frédéric,un terrien perdu dans un monde trop humain.

Jake:Très bien alors je l'autorise à...
Neytiri:Jake?

Tous les regards se braquèrent vers Neytiri.Sur son visage était gravé un sentiment que je ne parvenais pas à déchiffrer.

Neytiri:Elle a été bannie parce qu'elle avait coopéré avec un humain et lui avait divulgé des ordres de bataille.J'étais là lorsque la sentence était tombée.Même si c'etait pour la paix,combien de temps avant qu'elle ne le refasse?Cela pourrait être dangeureux.

Ces mots me firent mal au coeur.Je ne savais pas si je comprennait Neytiri ou si je ne la comprennait pas.

Moi:Vous ne la connaissez pas comme je la connais maintenant.Elle a retenue la leçon de son erreur,même si l'on considère que ce n'en est pas une.De plus,si vous refusez qu'elle revienne parmi les siens alors que l'avenir nous promet des batailles où toutes les personnes capables de nous aider seront les bienvenues,alors vous devrez vous passer de moi.

Tirey' et Josef ne disaient rien.Ils devaient penser que cette conversation n'était pas pour eux et se contentaient d'écouter.

Jake:Ecoute Neytiri,tout le monde a droit à une deuxième chance.J'ai eu la mienne et vois ou nous en sommes aujourd'hui.Tu devrais la laisser revenir et attendre avant de la juger.

Neytiri continua de marcher tout en regardant le sol,le regard vide.Au bout de quelques minutes,elle releva la tête et dit:

Neytiri:Très bien,je ne m'oppose pas à son retour.
Jake:Bien,ceci étant réglé tu peux lui dire de revenir parmi nous.Va la chercher quand tu le souhaite.
Moi:Inutile,elle est déjà au courant.

Tous me regardèrent avec étonnement.Je pointa le doigt devant moi et tous regardèrent dans cette direction.Sur une branche,à peine 20 mètres devant nous,elle était assise et attendait que nous arrivions.Elle descendit de la branche et s'avança vers nous.

Jake:Ben mon salaud,t'as bon goût.

Il se prit une tappe sur la tête de la part de Neytiri.

Jake:Quoi j'ai rien dit!

Ale'yah s'arrêta devant nous.Tous la regardaient avec étonnement.Et pour cause,sans doute pour calmer Neytiri et lui donner confiance,Ale'yah avait « demandé » à 2 atokirina de se poser sur ses épaules et de ne pas en bouger.Elle salua.

Ale'yah:Oel ngati kameie ma olo'eyktan, ma smukan si ma smuke.

Tous lui rendirent son salut.Le visage de Neytiri était désormais souriant.Ale'yah pleurait.Elle était heureuse de faire à nouveau partie du peuple.En voyant ça,Neytiri n'avait plus aucun doute sur elle et elle alla même jusqu'à prendre Ale'yah dans ses bras tandis que celle si pleurait à chaudes larmes.Jake,Tirey',Josef et moi ne pouvions que sourire fasse à cette belle scène,et moi tout particulièrement pouvait être heureux...

Maintenant,restait qu'à sauver Mr Catastrophe.




Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #42 on: May 22, 2010, 06:12:39 pm »
Jake: Comme je le disais, ce soir là, sur le pont, j'ai été agressé pour mon fauteuil...
Ale'yah: Tera'? demanda t'elle tout bas.

Je tendit l'oreille.

Moi: Oui?
Ale'yah: C'est quoi un fauteuil roulant? Je connais ces mots mais je n'arrive pas à les coller ensembles.
Moi: Et bien en fait c'est un siège à une place avec 4 roues, 2 grosses et 2 petites. C'est pour ceux qui, comme Jake avant de devenir Na'vi, n'ont plus l'usage de leurs jambes. Ca leur permet de se déplacer, et comme il n'existe pas beaucoup d'autres moyens pour eux d'y remédier, ce siège et en général pliable, pour qu'ils l'emmènent partout.
Ale'yah: D'accord j'ai compris.

Jake: ...pas laissé faire, un des gars à eu la bonne idée de ma balancer à la baille!
Tirey': Plus ça va, plus j'ai honte pour notre race...

Moi: Oui,moi aussi.
Ale'yah: Que se passe t'il Tera'? Je sens un malaise paraître en toi.
Moi: Ce n'est rien, n'y fait pas attention.

Jake: ...habillé comme les samouraïs dans les vieux films à collé une dérouillée maison à ceux qui m'avaient jeté à l'eau.
Moi: Il à du les massacrer...
         Un mec assez courageux ou fou pour se balader sur notre monde natal comme ça devait pas être la moitié d'un trou de ...
Jake: En fait, non, ils étaient tous au sol, mais vivants. Il a ensuite pointé de sa lame des policiers qui jouaient les spectateurs, et leur à dit d'une voix terriblement calme qu'ils ne méritaient pas leurs uniformes, pas plus que leur vie.

Wow...si ce mec est bien Xelloss, en espérant que j'ai pas encore tout comprit de travers, il a un sens de l'honneur et de la vertu qu'on ne connait plus depuis longtemps.

Jake continua son histoire.Le mystérieux samouraï avait plongé, l'avait repêché et l'avait emmené dans son « repaire », pleins d'écrans sur lesquels il naviguait sans clavier ni souris mais juste avec ses doigts, et qu'il faisait pleins de mouvements dans tous les sens.

Ca me rappelle un vieux film que j'avais bien aimé... « Minority Report » ou un truc dans le genre...J'aurai bien aimé moi aussi avoir ce matos mais la vie que je menais maintenant valait toute la technologie de la Terre et de toutes les colonies qu'on a établi dans le système solaire. Voir sûrement beaucoup plus.

Jake raconta que sa peau avait été agressée par les déchets toxiques présent dans l'eau et qui la saturaient en toxines en tout genres. Je vis Ale'yah faire de grands yeux en entendant ça et fixer Jake comme s'il venait de lui pousser un deuxième tête. Je sentis en elle une confusion, un mélange de surprise et d'horreur.

Neytiri: Vous avez fait quoi à votre monde, pour le rendre comme ça?
Jake: Il vaut mieux pour toi que tu ne le saches pas...Si Eywa venait à en avoir vent, elle nous tuerai,  nous les humains, elle reviendrai sur sa décision de nous avoir permis de rester, et à ceux de la Cause de venir.

Ale'yah et Neytiri se regardèrent, leurs regards confus, leurs visages serrés et les oreilles repliées.
Jake continua son histoire et parla de l'étrange sabre de son sauveur.


Moi: Comment, à l'intérieur?

Jake sorti sa dague. Elle était légèrement courbée et il m'expliqua que le tranchant du sabre était sur le dos, a l'opposé d'où il était habituellement.

Bizarre. J'ai déjà eu un katana entre les mains et j'avais fait quelques mouvement avec mais franchement, même sans être connaisseur, je me demande comment il combattait avec ça. Faudra qu'il me montre...

Jake: A la fin de la journée, je me suis réveillé après une bonne sieste, et comme il n'était pas là, j'ai commencé à explorer la maison.
Moi: Comment? Ton fauteuil était au fond de la rivière non?
Jake: En fait, il l'a repêché et m'a expliqué qu'avec les déchets, y'avait pas deux mètres de fond.

En entendant cela, Neytiri, Ale'yah et tous les autres Na'vis qui écoutaient furent pris de tristesse comme de peur et de dégoût. Imaginer cela dans leur propre monde les révulsait au plus haut point. L'air devint chargé de leur peur, à tel point que sans avoir à me concentrer, je pouvait sentir l'air alentour qui se saturait de toutes leurs sensations, à tel point que je failli en faire un malaise pour eux. Je regarda Ale'yah. Elle qui était bien plus expérimenté que moi en la matière devait sentir ce flot de sensation encore plus intensément que moi. Je lui saisi la main et put sentir que ses muscles et ses nerfs vibraient sous sa peau.

Ale'yah: D'où viens-tu Tera'? Quel est ce monde?
Moi: Comme l'a dit Jake, c'est mieux de ne pas savoir. Tu te ferai du mal. N'y pense plus.

Mais moi j'y pensai encore. Jake disait que si Eywa avait connaissance de tout ça, elle nous punirai. Mais moi, j'étais persuadé qu'elle le savait très bien. Le docteur Grace Augustine a vécu assez longtemps sur Terre pour voir tout ça, et si son esprit à rejoint Eywa à sa mort, alors tout ce qu'elle connait fait parti d'Eywa. Oui aucun doute, Elle sais. Mais elle ne nous a pas punis. Elle nous donne notre chance et Elle sais que tous les humains ne sont pas ainsi.

Jake raconta alors qu'il avait trouvé son labo' secret, avec tout le matos. En fait, ça lui avait ni chaud ni froid.

Jake: ...une fois guérit, il m'a laissé partir.
Moi: Il est barré, ou quoi? T'as vu son visage, sa planque, et lui, y' t'laisses partir comme ça?
         C'était quand même l'ennemi public numéro 1, l'homme aux 250.000.000 crédits mort , et 10.000.000.000 crédits vivants! Y'a un truc!

Pas possible ce mec! Ca aurait pu être de la clairvoyance comme de l'inconscience, mais la je sais franchement pas quoi en penser.

Jake parla ensuite de ce qu'avait fait Xelloss par la suite. Les piquouzes, les nanorobots et le truc de l'effacement de mémoire, j'y croyais à peine, et je pouvais sentir que c'était rien comparé à la septicité de Neytiri, Ale'yah et les autres Na'vis.

Jake:...par la suite, il me déposa chez mon frère.
Moi: En fait, il t'as doublement sauvé la mise ce con!
         La baignade avec les pingouins et les infections causées par la rivière...

Jake proposa de faire une pause, que tout le monde accepta avec joie. Nous venions de faire un longue marche forcée, et perso, l'atmosphère crée par le récit de Jake aux alentours nous pesait mentalement, à moi et à Ale'yah.Le dénommé Josef parti avec son ikran à l'arbre des âmes (comment ils disent? « Vitrautral »? Je retiens...). Après un peu de viande et de fruits partagés avec tout le monde, ce qui détendit nettement l'atmosphère, je voulu jeter un oeil à la cata' national.

Moi: Bon, voyons voir comment va Mr Catastrophe...

Je posa la main sur le bandage qu'on venait de lui faire et qui recouvrait la plaie faite par la dague de Mo'at.

J'le crois pas, t'as même réussi à te prendre un coup de couteau par elle! Merci, grâce à toi, je saurai qu'on tabasse pas les mémés pour leur sac ici, comme on le fait sur Terre.

J'examina sa plaie qui était aussi noire que le reste de sa peau. Je posa ma main près de son cœur et attendit. Aucun battement...30 secondes plus tard, toujours aucun battement. Inquiet, je demanda à Ale'yah de venir examiner ça de plus prêt. Elle se mit à genoux à côté du corps de Xelloss, face à moi, posa les mains sur sa poitrine et ferma les yeux.

Et à peine 5 secondes après,  ses oreilles se plissèrent, sa queue se dressa, son visage se crispa et je fut ébranlé de l'intérieur. D'elle se dégagea soudainement une vague de peur et de colère, une décharge si puissante de sensations fortes que je cru être percuté par un camion et j'eu l'impression d'être jeté au sol. Le temps de réaliser ce qu'il venait de ce passer qu'Ale'yah s'était levée d'un bond et regarda le corps inconscient de Xelloss dans le travois en murmurant des mots que je ne comprenait pas.Je me leva et avança vers elle.

Moi: Ale'yah, qu'est-ce qui t'arrives?

Je n'étais pas préparé à ça. Elle sortit soudainement sa dague et se jeta vers Xelloss en criant:

Ale'yah: Lefngapa vrrtep!!

Jake et  Tirey' l'attrapèrent en plein vol et la plaquèrent au sol. Je lui retira vivement sa dague. Malgré que Jake et Tirey' la tenait fermement, elle se débattait comme une lionne en répétant constamment ces mots: lefngapa vrrtep.
Soudainement pris d'angoisse en voyant mon amour ainsi, je tenta d'évacuer mon stress en faisant de l'humour un peu noir.


Moi: Mais c'est pas vrai!!! C'est un sport national ou quoi?
         C'est les JO Na'vis, ou quoi? Et l'épreuve reine, c'est le « planté de Xelloss »? Hein?
         Le prochain que j'vois sortir sa lame, j'lui collerai tellement de coups d'pied au cul qu'il sera obligé de dormir couché sur le ventre!!!!
Jake: Teranas, viens, il faut la calmer...

Je m'approcha d'elle et me mit à genoux devant elle. Elle me regarda et feula férocement. Sans y prêter attention, je posa ma main sur sa joue mais la retira juste à temps pour pas me faire mordre. Ce que j'avais ressenti en elle était...effrayant.
Ces mots « lefngapa vrrtep », j'avais vu en elle ce qu'elle voulait dire. « Démon de métal ». Elle avait vu ses organes cybernétiques, elle avait senti qu'il était encore en vie alors que son cœur ne battait plus. J'avais vu en elle un tourbillon de peur, de fureur, de folie et de pleins d'autres sentiments oppressants. J'avais vu le corps de Xelloss qui s'ouvrait, grandissait, ses organes se répandant sur toute la planète. Elle avait vu en lui un porteur de cette souillure technologique qui avait détruit notre terre natale. Elle avait peur que voir ça ici n'annonçait un invasion. Une invasion commençant par lui.


Moi: Je viens de voir son esprit...J'ai bien failli subir la même terreur...j'ai compris le pourquoi de ses mots, « lefngapa vrrtep, comme elle n'a jamais vu d'organes cybernétiques, pour elle ce corps est une improbabilité, une horreur sans nom...
Jake: Il est pa croyab' ce type, même HS, il arrive à chier tout ce qui se trouve autour de lui...
Tirey': C'est un dieu dans ce domaine!!
Moi: Bon; il va me falloir de l'aide pour calmer Ale'yah...

Neytiri et un autre na'vi s'étaient joints à nous et tenaient fermement Ale'yah par les bras et les pieds mais elle ne s'était pas calmé pour autant.

Mon pauvre Xelloss, tu sais vraiment pas y faire avec les filles...

Je me mis à genoux au dessus d'elle, mon visage devant le sien. Elle feula rageusement et tenta de me mordre. Je saisi fermement son visage et la regarda dans les yeux.
Elle l'avait fait sur moi, je devais donc pouvoir le faire. Je senti en elle toute l'énergie qui circulait dans son corps, à travers ses nerfs, ses muscle, son cœur, son cerveau et sa natte...Je ne sais pas comment j'ai fait, mais j'ai tout arrêté. Toute son énergie s'arrêta soudain de circuler, mis à part le cerveau, le cœur et les poumons. Ses muscles s'étaient relâchés.
Autour de moi, on me regarda avec une stupéfaction insondable.


Jake: Comment t'as fait ça? Elle bouge plus.
Tirey': Elle est morte?
Neytiri: Non, son cœur bat encore et elle est consciente.
Jake: Comment t'as fait?
Moi: Plus tard.

Je posa mon regard au plus profond du sien, incapable de déchiffrer son expression. Je ressenti à nouveau en elle ce tourbillon de sensations furieux, mêlant la confusion en elle, et cette scène de Xelloss corrompant la planète qui se répétait. J'intervins dans son imagination et y envoya mes propres images. Elle et moi ensembles, nous embrassant amoureusement. Xelloss, sabres à la main, tuant des humains qui se battaient contre des Na'vis. Xelloss qui détruisait les bâtiments des humains à l'aide de ses nanobombes. Xelloss au milieu de la foret, ne cherchant pas à la corrompre. Xelloss marchant au milieu d'une clairière dévastée, faisant pousser miraculeusement des fleures dans le sillon de ses pas. Xelloss qui la regardait en face avec un grand sourire, lui tendant la main. Elle, Xelloss , Aytsmukan, Jake, Neytiri, Tirey', Josef et moi rigolant ensembles autour d'un feu. La planète entière débarrassée des humains néfastes, les blessures qu'ils ont infligés cicatrisées, et tous les Na'vis regardant le soleil se lever, assurant un nouvel âge de paix. Xelloss, elle, moi, et tous les autres qui nous battons en première ligne.
Au fond de ce tourbillon de rage, je vis une lumière qui grandit très vite, chassant la peur et la folie, comme un soleil chassant la brume dans une clairière.Tout redevint calme en elle. Mon front toujours posé contre le sien, j'ouvris les yeux et croisa son regard. C'était elle. Vraiment elle. Tranquille, chaleureuse, apaisante, celle que j'aimais.

Je l'embrassa tendrement tandis que Jake, Neytiri, Tirey' et le Na'vi se levèrent en souriant et commencèrent à s'éloigner.


Jake: Allez, c'est bon, c'est pas un spectacle. On leur laisse 5 minutes et on repart.
« Last Edit: May 22, 2010, 07:08:08 pm by xelloss »

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #43 on: May 24, 2010, 05:48:36 am »
Après cet incident, nous reprîmes la route sans perdre plus de temps. Ale'yah n'était pas tout à fait remise de son choc, aussi chevauchait elle a dos d'equidius, moi derrière elle pour la soutenir. Son corps comme son esprit avaient étés sévèrement secoués et étaient épuisés. Nous chevauchions au rythme de la caravane, les balotements de la monture pourtant légers risquant de la faire tomber tant elle se laissait aller. Je restait donc derrière elle pour la soutenir, mes bras lui servant de ceinture. Elle se laissait aller en arrière, la tête posée contre mon épaule.

Ale'yah: Ce que tu as fait est vraiment incroyable. Je suis fière de toi Tera'. On dirait bien que tu m'as depassé.
Moi: Non je ne pense pas,dis-je dans ma tête et la sienne en souriant. Je ne suis pas aussi expérimenté que toi.
Ale'yah: mais ce que tu as réussi est à mon niveau, voir au dessus. Elle ne t'as pas choisi pour rien.

Elle me caressa la joue de sa main, que je saisi et serra pour lui montrer mon soutien.Elle continuait de se laisser porter, me fesant totalement confiance. Jake et les autres nous regardaient avec des sourires mais lorsqu'ils tournaient la tête, leur discussion semblait moins chaleureuse. Je le sentais.
Quelques minutes plus tard, Aley'ah s'était endormie. La voyant ainsi, Jake me regarda et dit:


Jake: Tu nous doit bien quelques explications je pense.

Et voilà, ça devait arriver de toute façon.

Moi: Ok mais pas devant tout le monde. Juste vous trois.
Tirey': Pourquoi?
Moi: Parce que.
Tirey': Très bien j'insiste pas, répondit il en levant les bras façon «je me rends».

Je désigna un des Na'vi du doigt.

Moi: Toi, viens me remplacer je te prie. Je ne voudrais pas qu'elle tombe.
Na'vi: Srane ma smukan.

Ca doit vouloir dire oui.

Je descendit de l'equidius tout en continuant de la soutenir, jusqu'à ce que le Na'vi me remplace et monte derrière elle. Il sembla prendre un soin particulier à ne pas placer ses mains n'importe où en me jetant des regards furtifs. Bien, ici pas de problème de concurrence pour les yeux de la belle. Je fis signe à Jake, Tirey' et Neytiri de me suivre et nous allâmes dans les fôret environnante. Juste avant de franchir un buisson, Jake dit aux na'vis qui nous regardaient partir:

Jake: Interdiction formelle de nous suivre et surtout de nous écouter.

Et sans même attendre de réponse, il s'enfoui dans la végétation, à la suite des autres.
Une fois que je jugea qu'on était assez loin des autres, je leur fit signe de s'asseoir, ce qu'ils firent dans broncher.


Moi: Bien, puisque vous avez vu ça, je ne pourrais vous le cacher longtemps. Je vais donc tout vous expliquer mais je vous demande une chose: tout ce que je vais vous dire là doit rester entre nous 4. Interdiction formelle d'en parler à qui que ce soit d'autre. Si quelqu'un doit savoir, je m'en occupe.
Jake: Et ben, j'ai l'impression que tu nous prépares du lourd toi. Vas y, déballe le dossier.
Moi: Bon je vais tout expliquer depuis le début. Alors tout d'bord, je n'ai pas besoin de vous raconter comment fonctionne l'échange d'énergie entre Eywa et ses enfants.
Tirey': Non on connait ça. Quand un enfant nait, il reçoit une part de l'énergie d'Eywa qu'il gardera juqu'à sa mort. Et lorsqu'il rend l'énergie, il rejoint Eywa avec.
Neytiri: C'est ainsi depuis les Premiers Chants du Monde.
Moi: Bien. Deuxième point: vous devez également connaître le cycle de vie qu'Eywa à instauré sur ce monde.
Neytiri: Notre Mère veille à ce que l'équilibre naturel soit parfait. Elle veille à ce qu'il n'y ai ni trop de mort, ni trop de naissance parmi ses enfants.
Moi: Oui et non.

Neytiri fronça les sourcils (façon de dire elle en a pas) et ses oreilles s'abaissèrent légèrement.

Moi: Disons qu'Elle n'y a pas toujours veillé. En fait, lorsqu'Elle a fini de créer Pandora et tout son équilibre naturel, Elle ne s'est plus occupé de ce monde.

Cette fois Neytiri me foudroya du regard.

Neytiri: Comment peux tu dire ça? Notre Mère nous aime et a toujours veillé sur nous. Tu ne sais rien d'Elle comme tu ne sais rien de nous!
Jake: Calme toi s'il te plait et laisse le finir. Attendons de voir où il veut en venir avant de juger.
Moi: Merci Jake. Donc je disais, Eywa a laissé ce monde continuer son chemin sans qu'Elle n'en influence le cours directement. Je ne dit pas qu'elle vous a abandonné mais plutôt qu'Elle vous a laissé faire votre vie comme vous l'entendiez. Elle vous a fait don du libre-arbitre, c'est pour l'utiliser. Elle vous a aussi transmis la sagesse, ce qui était une garantie que vous ne fassiez pas comme les humains il y a des milliers d'années. Elle jugeai que vous n'aviez plus besoin d'Elle pour vivre en harmonie avec ce monde.

Mes paroles semblèrent réconforter Neytiri, mais rendaient Tirey' et Jake perplexes.

Jake: Et donc, où veux tu en venir?
Moi: Du calme, on va justement parler de toi.

Jake me regarda avec de grands yeux, ne sachant à quoi s'attendre.

Moi: Je le disais donc, Eywa jugea que ce monde pouvait continuer sans Elle. Elle resta donc... « endormie » pendant toutes ces années, et tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Puis sont arrivés les humains. Eywa a regardé tous les évenement ss e déerouler sans intervenir. Que ce soit quand humains et Na'vi s'entendaient plutôt bien comme quand ils se fesaient la guerre, Elle n'a rien fait.

Neytiri recommenca à dégager des ondes négatives.

Moi: Et puis tu es entré en scène Jake.

Tous les regards se braquèrent vers lui.

Jake: Je crois que je vois ù tu veux en venir. Tu va me dire que c'est lorsque j'ai addressé une prière à Eywa au vitrautral que je l'ai « réveillé ».
Moi: En partie oui. Tu lui as fait prendre conscience du vrai danger qui menacait son monde. Elle n'a pas agit tout de suite mais lorsque la bataille qui suivit commencait à tourner en votre défaveur, elle a alors eu un elan d'amour et à décidé d'agir pour protéger ses enfants. Et elle t'a donc envoyé des renforts.

Dans la tête de Jake et Neytiri, je vis des images d'un troupeau de martaureaux charger les AMP, suivis par les loups-vipères et par un thanator que chevauchais Neytiri, ou encore un vol de banshees s'abbatre sur les hélicos ennemis restants.

Moi: Après ça, Eywa s'est remise en question sur ce qu'elle devrait faire. Elle a senti la grande menace que représentaient les humains mais aussi le potentiel de ceux qui parmi eux avaient choisis de se battre pour Pandora et les Na'vi.

Je pris une grande inspiration, prêt à leur lâcher le morceau qu'ils attendaient.

Moi: Toi, Jake, ainsi que moi, Ale'yah, Xelloss, Aytsmukan et Eykxas avont été choisis par Eywa pour l'aider a protéger ce monde. Elle nous a fait don de pouvoirs différents. Toi, tu as été toruk makto, le rôle qui convenait le mieux d'après les circonstances à ce moment là. Ale'yah et moi avons des dons qu'on pourrait classer dans la branche « téléphatie et télékynésie ». xelloss n'a pas encore fait montre de tous ses pouvoirs, mais je l'ai déjà vu ordonner à une meute de loups-vipères. Quand à Aytsmukan et Eykxas, je ne sais pas encore.

Jake et Tirey' étaient littéralement abassourdis. Après avoir vu ce que j'avais fait à Ale'yah lorsqu'elle était enragée, ils ne pouvaient remettre mes pouvoirs en doute. Neytiri en revanche, était très pensive.

Neytiri: Ma Teranas, tu n'es pas le premier à me parler de cette mission que t'as confié Eywa.
Moi: Pardon?!
Neytiri: Unil'trrok, la compagne d'Aytsmukan nous en a déjà parlé, à ma mère et à moi. De plus, pendant cette conversation, plusieurs atokirina se sont posés sur lui, comme lorsque j'ai rencontré Jake la première fois.
Moi: Alors je dois aller lui parler

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #44 on: June 05, 2010, 11:29:24 am »
Je marchais d'un pas décidé vers la caravane, à la recherche de cette Unilltr'ok.

Ainsi elle aussi est au courant de tout ça. Mais jusqu'à quel point?

Jake, Tirey' et Neytiri me suivaient de peu, ne comprenant pas vraiment ce qu'il m'arrivait. J'arriva à la caravane ou tout le monde me regarda avec un air surpris. Sans même les regarder, je chercha avant tout la compagne d'Aytsmukan. Si je me souvenais bien, il était sur un canasson et elle le soutenait. Quelques secondes après je la repera enfin. Elle me regardai avec un sourire, ce qui confirmait qu'elle m'attendait bien. Je m'approcha d'elle et alors que j'allais ouvrir la bouche, elle posa un doigt sur ses lèvres puis tappota de son doigt sur une de ses tempes. Je la regarda surpris. Elle savait que je pouvais parler dans les esprits.

Moi: Qui es tu?
Uniltrr'ok: Je suis comme toi ou comme elle.

Elle regarda Ale'yah, toujours assoupie, puis posa à nouveau ses yeux sur moi.

Moi: Tu veux dire qu'Eywa t'a également choisie pour sa mission?
Unil': C'est ça. J'ai été choisie peu de temps après ma première rencontre avec Aytsmukan. Eywa l'avait déjà choisi lui et elle décida donc que je pourrai également la rejoindre, afin que notre relation permette d'augmenter nos capacités.
Moi: Tu sembles en savoir long sur tout ça. On dirait qu'Eywa te parle plus qu'à moi. D'ailleurs, Elle ne m'a jamais parlé en fait. Pourquoi?
Unil': Parce que tu n'es pas Na'vi. Elle t'a peut-être confié des pouvoirs mais communiquer avec toi n'est pas simple. Cependant, Elle a réussi à entrer en contact avec ton ami, Eykxas.

Mes sourcils se levèrent en entendant ce nom.

Jake: Teranas?

Je sursauta et me retourna. Jake, Neytiri et Tirey', ainsi que tous les Na'vi, me regardaient d'un air bizzare.

Jake: Est-ce que ça va? Tu as dit que tu voulais lui parler et ça fait bien 5 minutes que tu la regarde sans rien dire en nous fesant tout un théâtre d'expressions en tout genre.
Moi: Euh...humm...oui je...je lui parlerai plus tard.

J'alla jusqu'au pali qui transportai Ale'yah. Le Na'vi qui m'avait remplacé en  descendit vivement et rejoignit les autres, qui continuaient tous de me regarder d'un air de dire «il a 2 fils qui se touchent pas lui». Jake ordonna alors de reprendre la marche et tous repartirent.
Bien assis derrière Ale'yah qui continuait de se reposer, je reconnecta alors mon esprit à Uniltrr'ok.


Moi: Tu disais qu'Elle a parlé à Eykxas, c'est ça?
Unil': Oui. Je t'ai dit qu'il était difficile pour Elle de te parler mais en fait Elle n'y arriverai pas avec vous tous, les marcheurs-de-rêves, en même temps. En revanche, Elle s'est concentrée sur ton ami et à put établir un lien avec lui. Si tu souhaites lui parler, il faut soit que tu devienne un Na'vi, soit que tu aille la voir.
Moi: Aller la voir? Mais comment?
Unil': Tu tiens la réponse dans tes bras.

Je regarda alors Ale'yah, toujours en train de dormir sereinnement.

Moi: C'est elle qui me permettra de la rencontrer?
Unil': Oui. Je peu même te dire que c'est pour bientôt.

Encore une fois, je sursauta. Jake et les autres me regardaient avec toujours la même incompréhension. Ils finirent pas abandonner l'idée de comprendre ce qu'il m'arrivait.

Moi: Quels sont tes pouvoirs?
Unil': Je ne sais pas encore. Il semblerait que ceux-ci ne se manifestent que lorsque je suis près de mon tant aimé.
Moi: Je vois. Vos pouvoirs seraient donc coordonnés.
Unil': Oui.

Je reflechi pendant un petit un instant et ini par demander:

Moi:Sais tu ce qui nous attend au vitrautral?
Unil':Non, je n'en ai pas la moindre idée.
Moi:Génial...
« Last Edit: June 05, 2010, 02:31:06 pm by xelloss »

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #45 on: June 05, 2010, 11:30:10 am »
Les minutes comme les kilomètres avancèrent lentement. Je n'avais plus discuté avec personne, que ce soit vocalement ou spirituellement. Ale'yah dormait toujours profondément, mais je sondais régulièrement ses ressentis les plus accessibles et je n'y trouvait que la paix. Jake fini par me parler.

Jake: Ca y est, il est parti Casper?
Moi: Hein?
Jake: Ton compagnon invisible avec lequel tu tappe la discute, il est plus là?
Moi: T'as autant d'humour que les blagues de ces vieux bonbons, les Carambars.
Jake: Ah, ça j'admet qu'en 150 ans et quelques d'existence, ils sont jamais allé bien haut.
Moi: T'as pas engagé la conversation juste pour ça, hein?
Jake: Bien vu l'aveugle. J'aimerais savoir 2 ou 3 trucs.

Je n'eu même pas besoin de sonder son esprit pour savoir ce qu'il allait demander. Mais je le fit quand même histoire d'être sûr et d'éviter de passer pour le pleupleu de service. J'eu confirmation et me dit qu'une simple démonstration vallait mieux qu'on long discours. Et tant qu'à faire, il aura droit à une longue démonstration.

Jake: Donc, c'est quoi les mots que t'as utilisé pour classer tes pouvoirs?
Moi: Téléphatie et télékinésie.
Jake: Ok mais ça consiste en qu....

Jake pris un air mélangeant le regard d'un homme de Cromagnon qui aurai vu un OVNI à celui d'un cardiaque qui aurai lui vu un fantôme. Il venait de réaliser que je lui avait parlé sans même remuer les lèvres.

Jake: Comment t'as fait ça?
Moi: C'est pas moi, c'est Casper.
Alors là tu t'es foutu de moi, je vais pas te rater.
Neytiri: Qu'est-ce qui t'arrives, ma Jake?

Il se retourna vers elle.

Jake: C'est Teranas, il...

Il se tourna à nouveau vers moi mais j'avais profité de sa seconde d'égarement pour disparaître. Comme je n'avais pas à bougé, ce fut extrêmement facile. Jake regarda alors avec d'immenses yeux le pali qui transportait Ale'yah SEULE, mais qui ne tombait pas.  Neytiri, comme Tirey' et les autres Na'vi qui assistaient à la scène regardèrent partout autour d'eux ( sauf Unilltr'ok, qui comprennait ce qui se passait ), me cherchant alors que je n'avais pas bougé. Je poussa la blague encore un peu.

Moi: Coucou, c'est Casper!
Jake: Mais où es tu?

Jake continuait de me parler a voix haute, ce qui attisai l'incompréhension de tous les Na'vi proches car eux ne m'entendaient pas.

Moi: Juste là. Tu ne me vois pas?
Jake: Arrête ça, tu commences à me faire flipper.

Je relâcha ma concentration et réapparu aux yeux de tous. Toutes les expressions de surprise qui avaient pu passer sur leur visage et dans leurs yeux n'étaient rien comparé à maintenant. La caravane entière s'était arrêtée. La plupart des Na'vi qui étaient à moins de 10 mètres de moi reculèrent, toujours aussi ébahis de ce qu'ils venaient de voir. Jake, Neytiri et Tirey' étaient ceux qui parraissaient les moins troublés, mais ils étaient quand même un peu secoués. Unilltr'ok me regardait en souriant, constatant que je m'amusais bien. Tirey' se frotta les yeux.

Tirey': Ch'ui en train de devenir dingue, c'est ça?
Moi: Non, tous ont vu comme toi.
Jake: Et les voix dans la tête, comment tu fais?
Moi: Comme ça.


J'étendit un peu plus ma volonté et parla dans l'esprit de tous.

Moi: N'ayez crainte, je ne suis pas votre ennemi. Ces pouvoirs m'ont étés confiés par Eywa. Libre à vous de ne pas me croire. Mais qu'importe ce que vous pensez, je vous demanderai de ne pas en parler à d'autres. Si vos frères et soeurs doivent savoir, je leur montrerai. Sinon vous risquez de ne pas être crus.

Je sentis un air de détente, de relaxation qui s'étendit aux alentours. Tous semblaient me croire, ce qui les rassura. Je décida alors de leur en montrer plus.
Je me concentra d'avantage, plus encore que je ne l'avais jamais fait. Les bruits de la forêt s'aténuèrent, couverts petit à petit par un grondements sourd venant de nulle part et partout en même temps. Les pierres, les branches et les feuilles s'elevèrent lentements, soulevés par une force invisible...Ma force.Les cheveux de tous les Na'vi commencèrent eux aussi à se lever lentement. Leurs propriétaires me fixaient avec une expression que je traduisait comme de l'éblouissement, de l'éxaltation. Les pierres et branches commencèrent a tourner aux alentours, formant un etrange manège. Le grondement sourd s'emplifiait frénétiquement, comme la vitesse de tout ce que je soulevait par ma simple conscience, juste avec ma volonté. Et tous autour m'admiraient...

Non...

Ils ne m'admiraient pas...

En fait...

Ils avaient peur.
« Last Edit: June 05, 2010, 02:34:31 pm by xelloss »

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #46 on: June 05, 2010, 11:31:05 am »
Les pierres devinrent de dangeureux projectiles, brisant comme le verre les arbres qu'elles croisaient. Elles passaient dangeureusement près des Na'vi, et beaucoup se mirent à hurler dans ma direction. Neytiri, Jake et Tirey' m'appellaient mais je ne les entendais pas. Unilltr'ok tentait de reprendre contacte avec moi mais c'est moi qui devait créer le lien entre nos esprits, elle ne pouvait le faire. Je restais assis derrière Ale'yah, les bras levés, un grand sourire dément sur le visage, et les yeux tous blancs. Le cyclone de roches et branches continuait de faire rage.

Neytiri: Jake! Il faut l'arrêter! Il va tous nous tuer!
Jake: Tu as raison! Je vais essayer de le déconcentrer!

Jake rattrappa au vol une pierre qui tenait dans sa main et la retint fermement.

Si avec ça, il perd pas sa concentration...

Jake lanca la pierre dans ma direction mais à peine eut elle quitté sa main qu'elle repartit dans la tempête.

Tu parles d'une bonne idée! Va falloir trouver mieux que ça.

Jake s'avança vers moi, se protégeant des vents violents que je generait avec ses bras. Mais il ne fit que 2 pas et il ne toucha plus le sol. Il commença à partir lui aussi dans le tourbillon, suivi par tous les Na'vis qui ne s'accrochaient pas à quelquechose.

Jake: Arrête, Teranas! Tu vas tous nous tuer!
Tirey': Il ne nous entend plus! Il est contrôlé par son pouvoir!
Unil': Teranas! Teranas! Pense à Ale'yah!

Je revint soudain à la réalité. Un mot dans la confusion aivait declenché un declic. J'avais perdu l'esprit pendant plusieurs secondes, je ne me rendais plus compte de rien...Mes yeux redevinrent normaux et je pus comtempler autour de moi le désastre qui semblait se dérouler au ralenti et réalisa avec horreur ce que j'étais en train de faire. Je baissa les bras et ma volonté s'effaça de l'atmosphère environnante. Pierres, branches et Na'vi retombèrent au sol, plus ou moins douloureusement. Ils se relevèrent et me regardèrent. Cette fois, c'est moi qui les regardais avec stupéfaction. J'ouvrais et refermais ma bouche, incapable de dire quoi que ce soit, mes yeux regardant partout à la fois, s'arretant sur les visages qui me fixaient. Mes yeux se posèrent finalement sur celle que je tenais devant moi, et qui ne s'était toujours pas reveillée. C'est en entendant son nom que j'étais revenu à moi.
Tout ce que j'avais arraché au sol etait éparpillé aux alentours, dans un cadre désastreux. J'aurais pu tuer quelqu'un...


Moi: Je...Je...Je suis dés...

Ma vue se brouilla d'un seul coup et je perdis complètement l'équilibre en même temps que le contrôle de mes muscles. Du sang coula de mon nez et de mes oreilles. Je bascula de l'equidius, emportant Ale'yah dans ma chute. La chute de 2 mètres me sembla celle d'une chute de 2 kilomètres. Je voyais le visage serrein de ma douce qui me suivait de peu dans la chute, souriante. Je voulais pleurer mais mes yeux ne fesaient que se fermer petit à petit. Je parvins à articuler, dans un murmure:

Je suis désolé...Ale'yah...

Un choc derrière la tête m'acheva et je perdis connaissance pour de bon. Je ne sentis plus que son corps qui tomba sur le mien et n'y bougea plus, serrée contre mon coeur, comme cette nuit où nous nous sommes liés...

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #47 on: June 05, 2010, 11:31:37 am »

Je rouvris les yeux sur un soleil étincelant qui me dardait le visage avec toute la puissance de ses rayons. Je mis ma main devant mes yeux pour m'en proteger et grommela. Je me redressa et constata pas mal de choses qui avaient leur importance:
1- J'ai repris le contrôle de mon corps.
2- Jake et tous les autres Na'vis de la caravane ne sont plus là.
3- Je ne suis pas en forêt mais dans une plaine verdoyante, pleine de fleurs aux couleures eclatantes, ondulant sous les assauts du vent qui fesait onduler cet océan de verdure comme la mer.
4- Ale'yah est à mes côtés, endormie.
Elle avait toujours la même quiétude gravée sur son visage d'ange bleu. Je me mis en position assise sans la lâcher des yeux puis balaya du regard l'infinie plaine où nous nous trouvions. Je remarqua que seul un arbre permettait de se reperer dans cet endroit. Un arbre de taille normale, mais qui dans ce désert d'herbes et de fleurs se voyait comme le kelutral au milieu de la forêt, imposant de son immense structure végétale, dominant tout son environnement.


Ale'yah: Tu es enfin réveillé...

Je sursauta comme jamais et me retourna vers elle. Aley'ah s'était à moitié retournée, et me regardait avec ce sourire qui avait le pouvoir de me faire fondre comme neige au soleil.

Ale'yah: ...même si en réalité, tu es endormi.
Moi: Ale'yah...Quel est cet endroit?
Ale'yah: Je n'en suis pas sûre mais, je pense que c'est notre inconscient, dit elle en se relevant.
Moi: Notre inconscient? Cette plaine serait...ce qu'on a dans la tête?
Ale'yah: C'est ça. Tu es vif d'esprit.

Je la regarda avec un air malheureux alors qu'elle affichait un sourire radieux.

Moi: Ale'yah je...je suis...ce pouvoir il m'a...
Ale'yah: Et si on allait se poser à l'ombre?
Moi: A l'ombre?
Ale'yah: Oui à l'ombre, au pied de cet arbre.
Moi: Euh...oui si tu veux.

Nous partîmes vers le seul arbre visible dans ce monde. Je ne pouvait détacher mon regard de son visage. Elle gambadait joyeusement alors que moi je marchais lentement, le dos courbé, à moitié abbatu. Je n'arrivais pas à comprendre son humeur. Nous arrivâmes finalement au pied de l'arbre, dont les branches nous protègèrent d'un soleil doux mais dont on avait pas l'habitude au milieu d'une forêt aussi dense que sur Pandora. Je m'installa dans un creux de racine et Ale'yah, qui apparement n'avait attendu que ça, s'installa sur moi, une oreille sur mon coeur et la main posée sur mon torse. Je l'enlaça et la serra contre moi. Nous restâmes ainsi plusieurs minutes, voir plusieurs heures. Je ne sentais pas le temps passer ici. Le temps semblait absent, voir paralysé, n'appliquant pas ses règles à toute chose sous son joug. On pouvait sentir l'arbre pousser, la sève circuler sous son écorce, les feuilles s'en nourrir. On pouvait sentir l'herbe et les fleurs puiser l'eau dans la terre et s'en délecter. Ce monde semblait être une dimenssion à part de la réalité. Comme un rêve réel. Une phrase d'Ale'yah me revint en mémoire : «Les plus beaux rêves sont ceux que l'on vit éveillé.». J'étais on ne peut plus d'accord avec.
Ale'yah et moi savourions chaque instant de cette étriente, oubliant tout le reste. Mais je fus à nouveau accablé par quelquechose.


Moi: Ale'yah.
Ale'yah: Oui?
Moi: Ce pouvoir que j'ai reçu.
Ale'yah: Oui?
Moi: Je ne suis pas sûr de le mériter.
Ale'yah: Pourquoi?
Moi: Pendant que tu dormais, il s'est passé quelquechose...
Ale'yah: Je sais.
Moi: Tu le sais? Comment?
Ale'yah: Pendant mon sommeil, je n'ai pas quitté cet endroit.

Elle parcouru la plaine du regard.

Ale'yah: Comme je te l'ai dit, cet endroit est comme nous décidons qu'il soit. Et pendant mon sommeil, j'ai pu observer tout tes ressentis. Un vent violent a balayé la plaine et des nuages gris ont masqué le soleil. J'ai alors su qu'il t'arrivait quelquechose d'anormal. Comme nous sommes liés, j'ai pu établir un lien avec toi, et j'ai tout vu. Et puis tu t'es évanoui et tu es apparu ici.
Moi: Pourquoi me suis évanoui au fait?
Ale'yah: Le cerveau a un niveau «normal» d'activité. L'utilisation de notre pouvoir le suractive. Si on en demande pas trop, le cerveau peut faire un effort de temps en temps et l'utilisation de notre pouvoir ne pose pas trop de problème. Mais toi, tu en as beaucoup trop demandé avec ton pouvoir. Ton cerveau s'est alors fatigué très vite et il n'a pu en surporter d'avantage. Et donc tu t'es évanoui et ton incarnation spirituelle est arrivé ici.Je me suis allongée près de toi et j'ai attendu que tu te réveille. Mais je ne comprends ce qui te dérange tant.
Moi: Si tu as tout vu, alors tu as vu ce que j'ai fait et ce que j'ai failli faire. Je me suis laissé submerger par ce pouvoir, j'y ai succombé et j'ai failli tuer des personnes.
Ale'yah: Il n'y a pas eu de blessés.
Moi: Mais ça aurai pu arriver!

Un nuage apparu soudain devant le soleil et la température sur la plaine baissa d'un seul coup de quelques degrés. Ale'yah posa la main sur mon visage et m'embrassa. En un instant, le nuage disparu aussi soudaienement qu'il était venu.

Ale'yah: Je préfère comme ça, dit elle en soupirant.

Je comprennais mieux à présent. Cet endroit est bien un reflet de nos sentiments. Il se modifie à la façon de nos ressentis. Et tant que nous étions ensembles, un soleil radieux baignais cet océan de tranquilité.

Moi: Je devrais refuser ce pouvoir, il est dangeureux.
Ale'yah: Sûrement pas. Eywa t'as confié ce pouvoir pour que tu t'en serves.
Moi: Mais tu as vu ce qu'il s'est passé. Je me suis laissé submerger. Je me suis abandonné àcette force et c'est elle qui m'a contrôlé.
Ale'yah: Parce que tu n'est pas encore totalement maître de ça. Cela viendra.
Moi: Mais dans combien de temps? Peut être assez pour que cela recommence et que je fasse du mal à quelqu'un.
Ale'yah: Cela dépend uniquement de toi. Ce pouvoir est un outil dont tu es l'utilisateur. Un outil peut faire le bien comme le mal, c'est l'utilisateur qui en décide. Si tu prends un couteau pour couper de la viande, c'est bien. Si tu t'en sers pour tuer quelqu'un, c'est mal. Ce pouvoir ne répond qu'à toi, c'est donc ton rôle de le maîtriser.
Moi: Mais je n'ai pas réussi.
Ale'yah: Tu t'es juste laissé emporter, ça peut arriver. Tant que tu à des sentiments, c'est que tu as une âme, et c'est bon signe.
Moi: Et si ce pouvoir avait le dessus sur moi? Si je n'étais pas assez fort pour le contrôler?
Ale'yah: Eywa a pris le temps de bien connaître. Elle ne t'aurai pas confié cette tâche si Elle n'était pas certaine que tu la menerai à bien.
Moi: Elle me connait jusqu' «où»?
Aley'ah: Sûrement bien plus loin que tu ne te connais toi même.
Moi: Fait Elle ça avec tout le monde?
Ale'yah: Je ne sais pas...

Aucun de nous deux ne reparla pendant un moment, que j'étais toujours incapable de qualifier comme long ou court. Ale'yah fini par dire:

Ale'yah: Parles moi de ton monde.
Moi: Non, tu te ferai du mal.
Ale'yah: Tes semblables alors.
Moi: Tu veux dire les autres humains?
Ale'yah: Oui. Comment sont ils? Tous mes frères et soeurs pensent que les humains sont destructeurs, à part bien sûr ceux qui sont restés parmi nous et ceux qui arrivent grâçe à ...la Cause, c'est bien ça?

J'acquiessa en silence.

Ale'yah: Or moi, j'ai connu Raf. Il était un guerrier mais il ne voulait pas le mal. Je voyais ces autres guerriers qui étaient eux pire que des animaux sauvages. Mais à part eux et toi, je n'ai pas connu d'autres humains. Je ne sais donc pas quoi en penser.
Moi: Et bien...

Je pris une longue inspiration et commença.

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #48 on: June 05, 2010, 11:32:27 am »
Moi: Les humains réstés sur Terre vivent tous en ville. Une ville  est construite comme le Hell's gate, mais sur des distances grandes comme vos forêts ou comme cette plaine. Tout n'est que béton, plastique, métal et ordures. L'air y est difficilement respirable.
 Tous les habitants de cette ville marchent dans la rue, sans se regarder. Ils ne prêtent pas attention aux autres mais ils arrivent à éviter tout contact avec eux. Ils gardent les yeux vers le sol mais ils arrivent à sa faufiller dans la masse, toujours en évitant de toucher un autre. Leur regard est vide de motivation. Ils n'ont rien pour eux. Ils n'ont pas de but, pas d'espoir, pas de rêves.
 Ils sont sales à cause de la pénurie d'eau. Et même si on avait de l'eau, elle serait sale et malsaine. Ils sont malades à cause de la nourriture biologique à base de bactéries que leur distribue la RDA. Ils sont comme des animaux battus, obéissants, abrutis, robotisés. Vaincus d'avance. Ils sont dressés à être comme la RDA les voudrait: Asservis et aisément contrôlables, croyant tout ce qu'on leur inculque.
 Ils ne vivent, et encore je me demande si on peut appeler ça vivre, que pour travailler, pour se détruire la santé en même temps que l'environnement, pour s'user à produire de l'argent qu'ils n'auront pas. Ils ne sont pas interessants pour les riches. Ils sont du bétail qu'on envoie à l'abbatoir, pour être utilisé jusqu'au bout, pour être rongés jusqu'à l'os.
 Ils n'ont pas d'amis, pas de connaissances. Les plus vicieux d'entres eux vivent dans le mépris de l'autre. Certains groupes, qu'on appelle des racailles, trouvent le bonheur dans le malheur des autres. Ils se plaisent à briser ce qu'il reste à leurs semblables. Ils ne te connaissent pas mais il suffit que tu existe pour qu'ils te détestent. Ils suffit que tu vives pour qu'ils veuillent ton malheur et ta mort. Ils...

Je m'arrêta. Je venais de recevoir une goutte d'eau sur le front. Absorbé par mon récit, et hanté par le souvenir de mon ancienne vie, je ne m'étais pas rendu compte que le ciel s'était intégralement recouvert d'un épais voile noir et qu'une pluie commencait à en tomber. Je regarda Ale'yah. Ses yeux tristes alimentaient des larmes qui inondaient son visage. Elle avait le regard abbatu. Je posa ma main sur son menton et lui fit lever le visage vers le mien. Son regard triste me fit de la peine, mais je me força à lui montrer autre chose. Je lui souris et sécha ses larmes avec mon doigt. Elle fini par sourire elle aussi et nous chassâmes les nuages avec un long baiser.

Ale'yah: Merci. Tous les humais sont ils ainsi?
Moi: La plupart de ceux restés sur Terre, oui.
Ale'yah: Qu'en est il des autres?
Moi: Les autres sont ceux qui comme moi, Xelloss, Aytsmukan ou Tirey Tsawke, ont un but, un rêve. Le rêve de sauver ce monde et, encore mieux, d'y vivre.

Pendant quelques secondes, il y eu un silence. Puis Ale'yah dit:

Ale'yah: Parles moi un peu de toi, Tera'. Par respect pour ta vie privée, je n'ai pas fouillé trop loin dans ta mémoire, même si j'aurai pu pendant un long moment. Maintenant, tu saurais bloquer mes intrusions, dit elle en riant.
Moi: personnelement, je n'aimes pas me souvenir de mon ancienne vie. Elle est empreinte de douleur et de haine. Mais tu m'as raconté la tienne, il est donc normal que j'en fasse autant.

Ale'yah se repositionna bien confortablement sur mon torse, avec cette expression d'un enfant qui attend qu'on lui raconte son histoire favorite avant d'aller au lit.

Moi: Je suis né dans une ville appellée Beauvais. Bien qu'on entende Beau dans la nom, elle a tout d'un ville classique sur Terre: hideuse et polluée. Pendant toute mon enfance, je n'ai fait que rester chez moi à m'enfermer et à avoir peu de contacts avec les autres, et pour cause, plus personne ne cherche à en avoir. Vers mes 16 ans, j'ai suivi des cours de Botaniste, et je m'en sortais plutôt bien. J'ai donc poursuivi mes études dans ce domaine mais ce n'est pas une belle vie qui s'offrait à moi. La Terre n'a plus d'espèces à nous faire découvrir.
Quand à Pandora, on en entendait parfois parler. Mais pas grand chose, juste des titres sur les «exactions» des Na'vi, peuple barbare et sanguinaire, et les «bons programmes» des humains-qui-voulaient-le-bien-avant-l'argent. La RDA ne fesait que taire et détourner la vérité. J'ai donc vécu pas mal de temps à mastiquer des mensonges inventés pour nous conttrôler, mais je voyais bien que je ne l'était pas autant que les autres, qu'il ne servait de toute façon à rien de tenter de raisonner.
Et puis un jour, un type est venu me voir. Il me demandait si j'étais fier de la vie que je menait et de l'avenir qui s'offrait à moi. Bien évidemment, je lui ai dit non. Il a continué à me questionner sur ce que je pensais de ce monde et s'y ça m'interessais d'essayer de changer les choses. Et puis, lorsque j'eu fini de répondre à ses questions, il me dit que j'étais le genre de type qu'il «leur» fallait. Il m'a remis plusieurs dossiers et un bouquin, «Rapport confidentiel sur la planète Pandora». Il m'a dit de garder ça précieusement et de les cacher et de ne surtout pas en parler, car n'importe qui pouvait être une «taupe».
Ale'yah: Une taupe?
Moi: C'est un animal terrien qui creuse dans le sol. Lorsqu'on utilise ce mot en parlant d'un humain, ça désigne celui-ci comme un espion, un faux-ami qui essaie de tout savoir sur toi pour divulguer ces informations à un ennemi.

Elle ne répondit pas et se recalla sur moi, attendant la suite.

Moi: Donc, après m'avoir mis en garde, il m'a dit que si je souhaitais combattre a «leurs» côtés, je devrais revenir ici dans 3 jours. Après quoi il s'est eclipsé. Je suis donc rentré chez moi, je me suis enfermé dans ma chambre et j'ai lu tout ce qu'il m'avait donné. J'ai alors découvert ce qu'était réellement votre monde, ce qu'était réellement ton peuple, comment il fonctionnait, mais surtout j'ai découvert tout ce que la RDA leur fesait et ça m'a révulsé. 3 jours après, je suis donc revenu au lieu-dit pour le rendez-vous et il m'y atendait.
Qaund il m'a vu, il m'a sourit en me disant qu'il ne se trompait jamais et que je n'étais pas différent des autres. Il m'a emmené par des couloirs et des chemins sombres et je me suis retrouvé dans un groupe qui, sans même utiliser la moindre menace ou mesure de persuasion, m'a questionné sur ce que je voulais faire. Je leur ai parlé très franchement et en 10 minutes, j'avais rejoint «La Cause».
 J'ai étudié, grâçe à leurs documents qui étaient beaucoup plus interessants que ceux de mon école, vos plantes, les usages que vous en aviez, et tout ce qu'il y avait a savoir dessus. J'ai également étudié plus en profondeur les moeurs de votre peuple. Quelques temps plus tard, ils m'ont annoncé que je fesais parti d'un détachement qui partirai pour Pandora. Ils m'ont fait les prélevements necessaires pour créer mon avatar et 6 ans plus tard, j'étais sur Pandora.

J'attendit de voir si elle avait des commentaires à faire sur mon récit mais rien ne vint. Le silence s'étalla tranquillement, devenant carrément génant au bout d'un moment. Pris d'un affreux doute, je m'abaissa un peu pour voir son visage et...

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #49 on: June 05, 2010, 11:33:22 am »
Moi: Mais c'est qu'elle est en train de pioncer celle là!

Elle s'esclaffa soudain de rire et se releva d'un bond pour s'éloigner un peu de moi, toujours prise d'un fou rire. Moi, je restai assis au pied de l'arbre, à la regarder se marrer, les larmes aux yeux.

Ale'yah: Désolé Tera'. C'était plus fort que moi, j'ai pas pu m'en mepêcher!

Je la regardait sautiller en rigolant comme une gamine, encore surpris de ce qu'elle venait de faire.

Moi: Et c'est à moi que tu dis d'être sérieux?
Ale'yah: Nan je le dit à Toruk, pourquoi?
Moi: Tu va voir toi!

Je me leva d'un bond et lui courru après. Réalisant qu'elle était devenu une proie, elle se mit elle aussi à courir dans la plaine, sans parvenir à stopper son fou rire. Après une longue course poursuite, je fini par l'attrapper et à la mettre au sol, en fesant bien attention de ne pas lui faire mal. Nous roulâmes sur quelques mètres, et je pris le dessus, lui bloquand les mains. Mais elle ne s'était toujours pas arrêtée de rire et je fut à mon tour pris d'un fou rire incontrôlable. Mais ce rire n'avait plus rien à voir avec la blague qu'elle m'avait fait. Ce rire exprimait tout simplement le bonheur. Nous nous embrassâmes à maintes reprises et nous allongeâmes l'un à côté de l'autre, l'herbe généreuse nous fournissant un sol parfait pour nous enlacer amoureusement.
Incroyable...
Parfait...
Fantastique...
Idyllique...
Ces mots ne pouvaient exprimer tout ce que nous ressentions en ce moment. Nous profitâmes aussi longtemps que possible de la présence de l'autre. Mais même les meilleurs choses ont une fin, et l'injuste moment de couper court à ce bonheur arriva.


Ale'yah: Tera'. Il va falloir revenir dans le monde réel. Ils ont peut être besoin de toi.
Moi: Perso, je n'ai pas envie de voir comment ils ont pris mon dernier tour de magie.
Ale'yah: Ne t'en fais pas, ils ne sont pas idiots.
Moi: Nous allons nous réveiller ensembles?
Ale'yah: Non. Tu te réveille d'abord. Moi je reste encore un peu ici pour parler avec Elle.
Moi: Quand est ce que je pourrais lui parler à mon tour?
Ale'yah: Dans pas longtemps, ne t'inquiètes pas.

Elle se releva et j'en fit autant. Elle me fit face, attendant une question dont elle connaissais déjà le sens.

Moi: Dans pas longtemps, tu peux pas être plus précise?
Ale'yah: Quand tu devras passer sous son regard.

Elle fit de grand yeux et mis sa main sur sa bouche, avec un air de «Excuse moi jai fait exprès» et sourit.

Ale'yah: Oups, j'en ai trop dit.
Moi: Quoi? Qu'est ce que ça veut...

Je n'eu pas le temps de finir ma phrase qu'elle posa le bout de son index sur mon front et me dit avec un sourire chaleureux:

Ale'yah: Désolé, Tera'. Une autre fois.

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #50 on: June 05, 2010, 11:35:24 am »
Je me réveilla presque en sursaut. J'étais assis sur un equidius, un Na'vi me tenant derrière pour m'empêcher de tomber. Voyant que je venais de me réveiller, le Na'vi enleva ses bras de mes épaules. Il appella alors:

Na'vi: Ma olo'eyktan, ma tsahik!

Et quelques secondes après, Jake, Neytiri et Tirey' arrivaient.

Jake: Et bah ça y est t'es réveillé.
Tirey': Tu nous as fait peur tu sais.
Moi: Ah...je suis désolé pour tout ce qui est arrivé. Je me suis laissé emporter. Pardonnez moi.
Jake: Hey du calme! Qui a dit qu'on t'en voulait?

Sa phrase me surpris. Je me releva un peu et regarda autour de moi. Tous les Na'vi me regardaient mais au lieu de ces airs de reproches et de distance auxquels je m'attendait, tous mes souriaient joyeusement et me saluaient.

MoiMais...pourtant...avec ce que j'ai failli vous faire...
Jake: T'inquiètes! On est pas idiots, tu sais. On sais que t'es pas un mauvais garçon et que tu ne nous voulait pas de mal.
Neytiri: Mon peuple sais voir plus loin que ce que lui montre ses yeux.
Tirey': Et c'est pour ça que je suis tombé amoureux de ce peuple. Lui au moins est clairvoyant.
Jake: Et moi donc! Si c'était la seule raison pour laquelle je les ai rejoint...
Tirey': Au fait, pourquoi t'es tu évanoui?
Moi: Disons que j'en ai trop demandé a mon cerveau. Je lui en ai demandé beaucoup en peu de temps et il a à peine encaissé la fatigue cérebrale.
Jake: Bon ben  comme ça, ça limite les risques que tu recommences à disjoncter.

Neytiri lui décocha une claque sur la tête et lui fit un regard mauvais. Jake l'interrogea du regard et Neytiri me désigna du coin de l'oeil. Jake me regarda et eu soudain l'air désolé.

Jake: Oh euh...excuse moi...tu...tu t'es laissé emporter, ça peut arriver à tout le monde.
Moi: Ne t'inquiètes pas, je suis très second degré.

Tiens en parlant de second degré....

Moi: Où est Ale'yah?
Tirey': Elle est la bàs.

Il désigna un autre equidius sur lequel un Na'vi tenait Ale'yah, toujours aussi endormie. Je souris en me demandant ce qu'elle pouvait bien faire, mais surtout de quoi elle pouvait bien parler avec Elle.

Moi: J'ai vu que je l'avais entrainé dans ma chute. Je ne l'ai pas blessé?
Neytiri: Non, nous avons vérifié et elle n'a rien. Toi en revanche, tu as une belle bosse.

Je passa la main sur l'arrière de mon crâne et à peine eus-je frolé la-dite bosse que je montra les crocs en abbaissant les oreilles.

Moi: Et ben, vais m'en souvenir de celle là.

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #51 on: June 05, 2010, 11:36:14 am »
Le voyage continua ensuite sans histoire. Comme il restait encore pas mal de route avant le vitrautral, Jake entama un peu la discussion avec moi à propos de Xelloss. Nous parlions de ces etranges manies qu'il a, comme son style samouraï, son sens de l'honneur, sa promesse de ne jamais tuer ou torturer...
Jake en arriva à me dire que les nanomachines qui étaient censés lui faire oublier tout ce qu'il avait vu de sa planque avaient été «annulés». En fait, ses souvenirs avaient juste étés endormis.


Moi: En même temps, Xell' a juré de ne plus tuer, ça m'étonnerais un peu qu'il ai tué tes souvenirs...
Mais comment t'as retrouvé la mémoire?
Jake: Par le processus de cryogénisation du voyage, qui a destabilisé les nanotrucs, je pense...
A mon réveil, j'avais l'imrpession d'avoir fait un rêve...mais comme il est mécaniquement impossible de rêver en cryogénie...
Le reste est revenu nettement pendant ma première connexion dans la salle de liaison. J'en ai eu le tournis ce jour là...
Ensuite, quand j'ai vu, dans les couloirs de la base, un mec habillé comme dans ces souvenirs, tu sais, comme les samouraï, et bien, je lui ai courru après, histoire d'être fixé...

Lui courir après?

Je pris un air incrédule que Jake remarqua.

Jake: Mais c'est une image !
Sur terre, un peu après qu'il m'ai ramené chez mon frère, les médias ont arrêté de parler de lui. Il a tout bonnement disparu des écrans.
Ca me mettait mal à l'aise...le gars qui m'avait sauvé la mise !
Et voilà que je le vois sur Pandora.
J'ai jamais réussi à lui mettre le grappin dessus ! Un vrai fantôme ce mec.
En fait, c'est lui qui m'as choppé un jour. Il m'a demandé pour mes souvenirs.
Je lui ai répondu que je me rappelais mais que je ne dirais rien, ZeroS avait disparu sur Terre, et plus personne n'en parlait.
Moi: Et alors? Il t('as dit pourquoi il était là? La Vraie raison, pas la couverture?
Jake: Non, il m'a dit de ne pas se fier aux rumeurs, et il m'a dit d'un ton calme qui m'a fait froid dans le dos:

Il imita une voix froide et murmurante et me fit:

Jake: Je n'ai jamais tué...Jamais... Brrrr...

Moi: Et donc...

A ce moment, des Na'vi qui étaient un peu en vance sur le groupe se mirent à crier quelquechose. Ce cri fut repris par toute la caravane et je sentis une aura de joie satturer l'atmosphère.

Moi: Que disent ils?
Jake: Qu'on est arrivés. Voici le vitrautral.

Je posa alors les yeux sur un spectacle effarant. Un grand arbre, ressemblant aux saules sur lesquels je m'étais exercé à pratiquer mon art mais beaucoup plus grand et majestueux, tronait au milieu d'une cuvette naturelle, parcourue de racines. Il dominait de toute sa masse  une centaine de Na'vi qui attendaient là. Je sentis l'espoir et la joie parcourir le groupe mais une autre onde vint troubler celle-ci. Une onde négative et rageuse. Un hélicoptère Samson était en train de se près de l'arbre. D'après les dires de Jake et Neytiri, les étrangers ne sont normalements pas acceptés ici, alors des humains...
Un frisson me parcouru l'échine...Quelquechose n'allait pas. J'entendit soudain un gémissement et me retourna. Ale'yah, toujours endormie, était pourtant en train de crisper ses muscles et son visage des tordait de rage.


Mince, v'la qu'elle recommence!

Je me précipita vers elle en disant au Na'vi qui la gardait en lui jetant des regards étonnés:

Moi: C'est bon, je m'en occupe.

Je pris aussitôt la place du Na'vi derrière elle et la cramponna. Son visage continuait de se tordre en une expression de colère insondable.

Va falloir que je lui parles sérieusement, ça devient une psychose là!

Je fis entrer mon esprit en elle pour pouvoir lui parler et cela réussi. Notamment parce que elle aussi essayait de me parler en même temps.

Ale'yah: Tera'! Que se passe t'il, mon amour?
Moi: Ben je crois que c'est à toi de me le dire! Ton corps est en train de s'énerver tout seul.
Ale'yah: Normal, mon esprit est ici, il est complétement absent de mon corps. Etant donné que je peux, plus que toi en tout cas, capter les sentiments alentours, si ceux ci sont aggressifs, mon corps les «copie», cela afin de remplacer mon esprit qui est ici.
Moi: Je vois. Donc comme ton corps est vide de toute âme et sentiment, il s'approprie ceux aux alentours pour combler le vide.
Ale'yah:C'est ça. Pour éviter qu'il ne se démmène trop, comble toi même le vide dans mon corps et maintient le pour qu'il reste calme.
Moi:Ok je m'en occupe. Au fait, t'as bientôt finie discuter avec Eywa?
Ale'yah:Oui, bientôt. Je serai réeillé avant que le cérémonie ne commence.
Moi:Ok. Me fait pas trop attendre tu veux?
Ale'yah:Ne t'en fais pas, ce ne sera pas long.

Elle rompit la connexion, me laissant avec son corps qui continuait de se débattre. Je l'attrappa donc encore plus fermement et essaya de trouver comment le calmer. «Combler moi même le vide...Je me demande comment faire, mais je dois essayer. Donc, si son corps est vide de tout esprit, je dois pouvoir m'y inviter sans souci.». Je me rappella alors comment j'avais pris le contrôle d'une atokirina. Je fis de même avec Ale'yah et le résultat fut a peu près le même. La seule différence etait que bien sûr, je ne prenais pas le contrôle de son corps entier, mais j'avais déjà plus facilement accès au circuit d'énergie qui parcourait son corps. Il etait un dérangé je le voyais capter le flot de sensation extérieur. Je commença donc par bloquer ça, je pruga ensuite ce qui restait et j'envoya une partie de ma propre énergie dans son réseau. C'était etrangement facile. Mais Ale'yah avait dit que parce que nous étions liés, nos pouvoirs étaient renforcés lorsqu'utilisés l'un envers l'autre. Mais cette tâche me demandait tout de même beaucoup de concentration.
Juste avant de m'y concentrer a fond, je jeta un oeil à la situation extérieure. L'hélico s'était posé et les Na'vi s'attroupaient autour tandis que Tirey' criait quelquechose a Jake en regardant les 2 Xelloss (sûrement encore à lui faire des compliments). Je me mis au boulot et contint le corps d'Ale'yah en attendant son retour.

Pendant ce temps, 2 humains descendaient de l'hélico, et ils n'étaient pas très bien acceuillis. Pourtant, l'un d'eux est Aytsmukan.


Offline xelloss

  • Eyktan
  • Palulukan Makto
  • *****
  • *
  • Posts: 3290
  • Karma: 113
  • Ral... ke lì'u ! [ Le sens... pas le mot ! ]
    • La Ghost... (team bretonne d'Airsoft)
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #52 on: June 21, 2010, 07:04:01 pm »
Dans la besace de Teranas, un bipbip régulier se fit entendre...
Le coin supérieur gauche de l'écran du journal de Xelloss s'activa, laissant apparaître un message clignotant.


**********************************
   Batterie principale vide                      
 Batterie secondaire 10% [URGENCE]  
                                                        
 Veuillez laisser l'écran à la lumière        
 Pour un rechargement des batteries  
 
**********************************

Le premier homme qui est mort à du être drôlement surpris.
Partir c'est mourir un peu, et mourir c'est partir beaucoup.
La Terre est basse.
Les lénitions, en rouge

Le Na'vi fpi Ayskxawng 2019

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #53 on: July 16, 2010, 03:51:42 pm »
La caravane descend dans le cratère du vitrautral. Je sens le balottement du pali, qui descend prudemment, freinant le descente en forcant sur ses jambes. J'entends les paroles aux alentours mais je ne comprends pas ce qu'il se dit. Je suis bien trop concentré sur le contrôle du corps d'Ale'yah. Cela continua quelques minutes, après quoi je sentis une energie envahir son corps et me repousser. Elle etait revenue. J'ouvre les yeux et attend qu'elle en fasse de même. Elle tourna la tête et me fit un grand sourire.

Ale'yah: Il n'y a pas eu de problèmes?
Moi: Non aucun.
Ale'yah: Je savais bien que tu y arriverai.
Moi: Mouais enfin t'es gentille, tu me fais pas ça tous les jours.
Ale'yah: Non ne t'en fais pas.

Nous arrivâmes finalement dans la fosse où il y avait beaucoup d'agitation à cause de cet hélicoptère qui venait ici comme un touriste. Je ne pouvais tout voir à cause de la foule qui s'empressait aux alentours. J'aurai pu user des mes pouvoirs, mais un recent incident m'avait un peu calmé. Jake passa près de nous et jeta un coup d'oeil à Ale'yah. Il vit qu'elle s'était enfin reveillée puis il me regarda. Je lui sourit et fit signe que tout allait bien. Il me rendit mon sourire et reprit son air sérieux avant de se rendre la où il y avait du chahut. J'aida Ale'yah à descendre de la monture. Elle avait les muscles un peu engourdis à être restée endormie si longtemps. J'entendit des clameurs monter de l'attroupement et la voix de Jake se fit entendre dans tout le cratère. Je ne comprennais pas bien ce qu'il disait, mais le silence regnait en maître autour de lui et tous avaient les yeux braqués sur lui. Je ne comprennais pas bien le sens de ses phrases, mais le nom d'Aytsmukan se répéta de plus en plus, jusqu'à être dans chacune de ses phrases.

Moi:Tout ce qu'il dit...il le dit vraiment à Aytsmukan?
Ale'yah:On dirait bien.
Moi:Mais...ce ne sont pas...des paroles acceuillantes ou amicales.
Ale'yah:Je vais voir.

Elle ferma les yeux 5 secondes puis les rouvrit avec un sourire en coin.

Moi:Alors?
Ale'yah:Oui c'est bien Aytsmukan.
Moi:C'est bizzare, l'atmosphère alentour est pesante, pleine d'une colère contenu, et elle s'alimente à chaque parole qu'il ajoute. A quoi joue t'il? On dirait qu'il ne reconnaît pas Aytsmukan et qu'il va le faire éxecuter!
Ale'yah:Ne t'inquiètes pas, le seul en qui il n'y a pas de colère, c'est Jake.
Moi:Hein?
Jake:Alors mes amis, mes frères, mes soeurs, si nous voulons retrouver Aytsmukan rapidement, il n'y a qu'une seule chose à faire. Nous devons sans plus tarder commencer la cérémonie des Âmes.

Une vague de détente pris place à la colère, et je m'y joignit volontier.

Mais qu'est ce qu'il est c** lui quand il s'y met il m'a fait flipper.

Ale'yah me pris par la taille et se serra contre moi. Toute cette bonne humeur, qu'elle ressentait et qui pulsait dans chacun de ses nerfs, la rendait on ne peut plus heureuse.

Ale'yah:On y est enfin Tera'.
Moi:Â quoi?
Ale'yah:Â cet instant, et à ce qui va suivre. Mère a attendu ça longtemps.

Je ne dit rien, ne sachant comment traduire ses propos.
Je m'avança dans le groupe de Na'vi pour rattrapper Jake. Plusieurs na'vi me regardaient un peu de travers. Je croyais revoir les regars des na'vi au Hell's gate quelques jours après mon arrivée, jusqu'au jour où j'ai reçu ce message d'Aytsmukan. Je m'arrêta car je venais à présent de percuter tout ce qui s'était passé depuis ce jour. Tant de choses, d'évenements, de rencontres, de bonheur, de malheur... Je me répéta qu'il avait pas intêret à y rester ou ses restes finiraient dans une fourmillère, ou n'importe quoi qui s'en rapproche sur cette planète. Je repris ma marche, Ale'yah sur mes pas, toujours souriante. Ca fait du bien de voir au moins un sourire au milieu de toutes ses têtes à moitié détérrées qui me regardent. Je fini par apercevoir Jake qui discutait avec Josef. J'arriva près d'eux et fut un peu consterné par leur conversation:


Josef: Ouais, s'il survit, on subira ses calembours stupides...
Jake: Et s'il y reste, on regrettera ses calembours stupides...
Moi: Bon on s'y met, on prépare tout ça, ou je prépare l'apéro...

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #54 on: July 16, 2010, 03:53:03 pm »
Ils me regarderent sans savoir que dire et se rendirent compte qu'effectivement, si ils perdaient du tempsà faire de l'esprit, pour quelqu'un qui apparement le mérite pas vraiment, et qui en plus de ça agonise depuis une semaine, ils diminuent chaque seconde ses chances de survie.Tout le monde s'affaira donc à commencer la cérémonie d'éveil. Les corps des deux Xelloss furent posés au pied de l'arbre tandis que Neytiri et Jake se tenaient au dessus d'eux. A voir la mine de Neytiri et Jake, elle ne se sentais toujours pas rassurée et Jake la persuadait que tout allait bien se paser. Il vint ensuite vers nous en nous demandant de bien vouloir nous placer dans les premiers rangs.

Jake: Vous êtes des invités de marque, vous pourrez assister au spectacle au premier rang.
Moi: M'en serai bien passé de cette cérémonie.
Ale'yah: Voyons, Tera'. C'est une chance inouïe de pouvoir y participer. Ton ami Xelloss te sera encore plus reconnaissant.
Moi: M'en serai bien passé aussi, de ce chenil à chats noirs.
Tirey': Tu m'a l'air nerveux, Teranas. Tout va bien?

Je pris une grande inspiration, soupira et répondit:

Moi: Je suis inquiet quand au déroulement de cette cérémonie, et donc aussi de son résultat.
Jake: Ne t'en fais, Neytiri s'en sortira très bien.
Ale'yah: Pourquoi es tu aussi inquiet? Tout va bien aller. Mère y pourvoira. Il passera sous son regard et tout finira bien.
Moi: Mon instinct m'a toujours alarmé quand y'avait une bonne raison, et là, il me dit qu'il n'y a pas que de Xelloss dont je devrais m'inquiéter...

Sans savoir pourquoi, je levais les yeux au ciel. Le soir tombait, et les premières étoiles apparaissaient. L'une d'elles se déplacait, et serait bientôt à la verticale de cet endroit précis.

Derrière, une voix se fit entendre. Nous nous retournâmes tous et vîmes une Na'vi et un autre...Ah non, un avatar...qui s'approchaient de nous. La Na'vi se rendit de suite face à Neytiri et elles se saluèrent. L'avatar fit de même.

Avatar: Ohel Ayngengati kameie.

Il fit le signe qui accompagnait habituellement cette phrase, et je remarqua que ses mains étaient gantées.

Et galère...Bon ça ressemble à Oel ngati kameie, donc ça doit avoir le même sens. Sûrement une histoire de conjugaison ou autre co***rie dans le genre.

Je lui répond donc par cette même phrase, en même temps que le reste du groupe. La Na'vi qui l'accompagnait le présenta à Neytiri.

Neytiri: Ah, c'est donc toi Stawmyu Feyä Aymokrit...

A tes souhaits...Non mais c'est quoi ce nom de taré? Je saurai jamais le répeter d'un coup sans fourcher. J'vais quand même pas le siffler pour l'appeler ou le surnommer Roger. Bon Stamiou devrais faire l'affaire mais ça fait quand même assez intime de lui donner un diminutif...

Neytiri: ...,ma Mère m'a longuement parlé de toi quand vous êtes partis tous deux dans la forêt.Elle se tourne vers la Na'vi qui l'accompagnait.Alors, ma tsmuke, a t'il bien appris?

Na'vi: Srane ma Neytiri. Il sais Marcher en Na'vi, il a appris ce qui ne peut être appris. Il connait les chants. Ce soir sera son premier tsaheylu, Mo'at craint pour sa vie durant la cérémonie, nous allons devoir le protéger.

«Craint pour sa vie»? «Le protéger»? Qu'est ce que ça veut dire? C'est dangeureux à ce point une cérémonie? Non, sûrement pas...Mais alors pourquoi? Il faudra que je lui parle après ça...

Neytiri: Amis de Xelloss, tout le monde est là, nous pouvons commencer. Installez vous en cercle autour de nous, et concentrez vos pensées sur votre ami.

Nous descendîmes tous d'une marche. Tirey' alla vers Stamiou.

Tirey': Alors comme ça, tu as appris le chant avec Ninat? C'est une bien belle prouesse que tu viens de réussir là. Mais Ninat est notre meilleure chanteuse, normal que tu ai réussi ça.
Stamiou: Oui c'est en effet une très bonne chanteuse, et j'ai eu beaucoup de chance de l'avoir pour professeur.
Moi: Mais dit moi euh...Stamiou fé ya euh...
Stamiou: Tu peux m'appeller Nicko.
Moi: Je préfère ça. Moi c'est Teranas, enchanté.

Je lui tendit la main avec un sourire. Il regarda ma main, me rendit mon sourire, et l'attrappa. Ce fut un choc terrible. J'entendit soudainement des milliers de pensées en même temps, et le sol vibra légèrement. Il relâcha ma main et le flot de paroles se stoppa net, ne laissant qu'un leger écho. Je le regarda complétement stupéfié, mais il allait se placer et ne remarqua pas mon air de chien ecrasé, qu'Ale'yah en revanche ne rata pas.

Ale'yah: Que s'est il passé? Tu as utilisé ton pouvoir mais son étendue et sa puissance étaient très grandes. Comment as tu fait?
Moi:Je n'en sais rien...je lui ai juste serré la main et...ça s'est fait tout seul...
Ale'yah:J'ai ressenti quelquechose en lui, mais je ne sais pas ce que c'est.
Moi:Ca veut dire quoi son nom Na'vi?
Ale'yah: Celui qui entend leurs voix.

Il faudrai parler de tout ça plus tard, la cérémonie de Xelloss était prioritaire.

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #55 on: July 16, 2010, 03:53:22 pm »
La nuit tomba complètement, du moins le plus possible sur cette planète car la végétation et plus particulièrement l'arbre des Âmes se mirent a briller comme du feu. Cet arbre gigantesque aux centaines de lianes illuminés de rose offrait un spectacle pour le moins incroyable, malgré que je me sois entrainé plusieurs jours sur des saules, ce balet de lumières etait toujours aussi beau. Mais il n'y avait pas que ça. Le sol vibrait d'une energie diffuse. Chaque Na'vi et Avatar présent avait connecté sa natte au sol. De petites racines vertes grimpèrent le long des nattes, renforcant ce lien. Et lorsque tous y mirent une partie de leur energie, des ondes parcoururent le sol, allant du bord de la fosse jusqu'à l'arbre, au rythme d'un battement de coeur. Un coeur battant au rythme de cent.
Sur les conseils d'Aley'ah, je concentra mon énergie vers les 2 Xelloss, en fesant bien attention de ne pas utiliser mon pouvoir, car tous les Na'vi et Avatars présents etaient plus ou moins liés. Tous les Na'vi commencèrent alors un sorte de danse, sans se lever. Il ecartaient les bras et tournaient sur leur bassin. Lorsque Neytiri disait ce qui semblait être des paroles rituelles, tous levaient les mains et répondaient une autre phrase en Na'vi. Ale'yah me dit que je n'étais pas obligé de tout faire comme eux, le plus important étant l'apport d'énergie que tous fournaissaient. Cela continua quelques instants, puis je sentis une main qui pris la mienne. Je tourna la tête et Ale'yah, ses yeux plantés dans les miens, me dit tout simplement:


Viens...

Mon esprit quitta mon corps, qui ne bougea plus. En fait, pas plus que depuis le début de la cérémonie. L'esprit d'Ale'yah m'accompagnait et me guida vers Neytiri.

Ale'yah:Tiens toi prêt.
Moi:Prêt à faire quoi?
Ale'yah:Elle va bientôt ouvrir dans son esprit une sorte de porte, qui mène vers...comment te dire ça...le «monde d'Eywa». Nous allons nous introduire dans cette porte.
Moi:Pourquoi?
Ale'yah: Pour que tu la rencontres.

Je m'appretais à répliquer lorsque Neytiri commença à être secouée de spasmes et ses yeux se révulsaient.

Ale'yah: Maintenant!

Elle s'elança vers Neytiri et son esprit entra dans sa tête comme si de rien n'était. Pris de court, je la suivi en me suppliant moi même de pas faire de boulette. J'entra dans la tête de Neytiri, et vit à l'intérieur...une sorte de grand vortex tourbillonant, mais ne semblant pas «violent». Ale'yah m'attendait devant.

Ale'yah: Viens vite! Ce ne sera pas ouvert très longtemps, mais une fois passé cette porte, le temps n'aura plus d'importance.

Je me rua vers cette porte et Ale'yah y entra juste avant moi. En passant la porte, tout devint d'un blanc aveuglant. Je sentis un sol sous...mes pieds?! J'avais repris une apparence d'avatar en passant le portail. Je leva la tête et vit Ale'yah devant moi, elle aussi dans sa forme normale.

Moi:Pourquoi avons nous repris nos apparences normales?
Ale'yah:Ce monde est spirituel. Tout ici est désincarné, fantomatique, intangible...appelle ça comme tu veux. Mais ici, nos esprits apparaissent dans notre forme «normale» parce qu'il est normal que ce soient des esprits ici.
Moi:Je crois comprendre.
Ale'yah:Ce n'est pas grave si tu comprends pas. Suis moi. Elle nous attends.

Elle me prit par la main et me tira en courant dans une direction. Je regardai, en la suivant, les alentours. Du blanc, du blanc, rien que du blanc, encore du blanc et, oh tiens pour changer un peu de blanc. Ale'yah courrait droit devant elle. Apparement elle savais où aller, je la suivi donc sans rien dire.
Après 10 minutes de course, je constata que mes jambes ne souffraient pas de fatigue. Mais oui, c'est vrai, ce sont nos esprits, ils donc pas de muscle, de chair ou de nerfs. Du moins le croyais-je, car un frisson me parcouru subitement l'échinne. Je m'arrêta, le visage livide.


Moi: Ale'yah!

Elle se retourna, s'arrêta et revint vers moi.

Ale'yah: Qu'est ce qui t'arrives? Tu es tout pâle.
Moi: Tu te souviens quand je t'ai parlé des mauvais pressentiements?
Ale'yah: Oui.
Moi: Ben là c'est vraiment très fort.

Et quelques secondes après, je tomba raide tandis qu'Ale'yah titubai en se tenant la tête.
« Last Edit: July 16, 2010, 05:46:35 pm by xelloss »

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #56 on: July 16, 2010, 03:53:40 pm »
Dans le laboratoire d'Hell's Gate, un caisson de lien glissa hors de l'anneau et s'ouvrit. J'en sorti la main pleine de sang sur la bouche et un pivert dans la tête. D'autres pilotes, pas mieux arrangés que moi, me soutinrent et m'aidèrent à m'assoir.

pilote1: Alows, toi aussi?
Moi: On dirait bien, ouais.
pilote2: Sans déc', ça d'vient lourd là!
pilote3: J'te jure comment ça craint ce truc!
pilote1: Et les technichiens sont toujouws pas foutus de savoiw ce que c'est.
pilote4: J'me d'mande bin c'qui font ceux là. Y' passe leur temps à s'les rouler.
pilote2: Ouais mais au moins tout rentre dans l'ordre au bout de 10 minutes.
Moi: Mouais enfin j'étais en plein milieu de la cérémonie d'éveil de Xelloss.

3 des pilotes me reguardèrent avec des grands yeux.

pilote1: La céwémonie d'éveil? Tu y étais?
pilote3: Le délire. Depuis 2 ans qu'on a nos avatars, on a même pas eu le droit de mettre un pied sur le site et lui il participe à la cérémonie comme ça!
pilote2: C'est quoi cette cérémonie?
pilote4: 'Spèce eud'nul. C'te cérémonie, elle sers à faire d'un avatar le corps définitif du pilote. T'as rien sous t'caboche toi!
pilote2: Hey, c'est bon on a le droit de pas savoir ça, c'est pas vital.
pilote1: Vital, mon cul! Si t'appwends pas tous ce qu'il y a à savoiw ici, tu tiendwas pas longtemps.
Moi: Vous savez quand est ce qu'ils sont à nouveau opérationnels?
pilote3: Ouais, c'est indiqué à l'écran.

Les pilotes continuèrent de discuter pendant quelques minutes tandis que moi j'attendais patiemment que les caissons retouvent une liaison stable. Et 10 minutes plus tard, ce fut fait. Je rentra dans le caisson, les pilotes derrière moi.

pilote3: J'éspère que ton avatar il aura rien et que ça a pas trop foutu le merdier dans la cérémonie.
pilote1: Ouais, j'éspèwe aussi. Je te souhaite bon couwage et wamène toi avec les autwes en un mowceau.
pilote2: Ouais bonne chance. Bon les gars, je me reconnecte moi.
pilote1: Attends. Vu tes connaissances suw ce monde, vaut mieux que quelqu'un t'aides. Je vais te donner mes cwodonées pour que tu m'appelles.
pilote2: Tes crottes de nez?! Mais t'es dégueu!
pilote1: Mais non pas mes cwottes de nez, mes cwodonées!
pilote2: Ahhh tes coordonnées...

Bon allez je m'arrache moi.

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #57 on: July 16, 2010, 03:53:57 pm »
Je me reconnecta, m'attendant à réapparaitre dans le cratère, au pied de l'arbre, entouré des Na'vi qui participaient à la céremonie. Mais je revins là où j'avais été déconnecté, c'est à dire dans cet océan de lumière blanche. Je me releva, alors que je ne voyais même pas le sol. Je regarda aux   alentours mais ne vit que le blanc aveuglant.

Moi: Ale'yaaaaaaaaaaaaah !!!

Pas même un écho pour me répondre. En proie à la panique, je me retourna des dizaines de fois, cherchant desesperement quelquechose, n'importe quoi où mes yeux pouvaient se fixer et me donner un petit repère. Je sentis cette angoisse propre à la peur de la solitude, et de la pression engendrée par la peur du noir. Même si tout ici était blanc, j'étais aussi aveugle qu'enfermée dans un pièce hermetique. Nos yeux cherchent un détail quelconque pour se persuader qu'on est pas perdu, mais on l'est. Mes jambes se dérobent sous moi, et je tombe à genoux, les larmes aux yeux. Je ne parviens pas à retourner à mon corps, je ne vois pas Ale'yah, pas plus que je ne la sens près de moi, je ne sais pas comment sortir d'ici.
J'entendit soudian un léger son. Mes oreilles se dressèrent, suivies de peu par ma tête, qui chercha d'où cela venait. Le son revint, plus fort, et je put l'identifier. Le bruit d'une enfant qui rigole. Le son revint encore, restant cette fois continu. Des bruits de pas l'accompagnèrent. Et soudain, devant moi, apparut une enfant Na'vi, sortant de cet océan de blancheur comme on sors d'un brouillard. Elle se planta devant moi et me regarda droit dans les yeux avec un sourire qui exprimait toute l'innocence du monde.


Enfant: C'est toi Teranas?
Moi: Oui, comment le sais tu?
Enfant: Mère m'a demandé de venir te chercher. Suis moi.

Heureux d'avoir à nouveau un guide, je la suivi aussitôt, de peur de la perdre dans toute la blancheur de ce monde. L'enfant avancait tranquillement, en sautillant et fredonnant une chanson. En chemin, d'autres sons se firent entendre. Des paroles, des rires, des chants. Tout en suivant l'enfant, je vis un Na'vi sortir de la brume blanche, puis une autre, et d'autres encore. Hommes, femmes, enfants, veillards. Tous ceux qui avaient rendu l'énergie qu'Eywa leur avait preté étaient ici. Ils riaient, assis comme autour d'un feu, parlaient face à face ou marchaitn côte à côte. L'enfant saluait quelques uns au passage, qui le leur rendaient puis tous me regardaient et leur visage s'illuminait. Je me retourna et me rendit compte que beaucoups s'étaient levés et me suivaient en me montrant du doigt, parlaient avec d'autres, et tous souriaient. Je continua de suivre l'enfant tout en me retournant constamment. La foule me suivant ne cessait de grandir. Je regarda devant moi juste à temps pour ne pas trébucher sur l'enfant qui s'était arrêtée. Elle me regarda et pointa un groupe de 3 na'vi devant moi.

Enfant: Mère t'attend.
Moi: Mais laquelle est-ce?
Enfant: Tu verra.
Moi: Bon,euh... irayo.

La fillette rejoignit mon groupe de supporters , se placa devant eux, et attendit, les bras croisés. Je la regarda, me demandant ce qu'elle attendait, comme tous les autres. Puis mon attention se reporta sur les 3 Na'vi qui parlaient ensemble. Il y avait une adulte accroupie devant une, encore jeune, assise dans les bras d'une autre adulte, sans doute sa mère. La plus jeune me regarda, me pointa du doigt et dit quelquechose à celle devant elle. Celle-ci lui repondit quelquechose, que je n'entendit pas, en lui caressant la joue et la Na'vi accroupie se releva. Elle tourna la tête vers moi et ses yeux me firent un choc. Exactement les même que ceux d'Ale'yah. Tendresse, force, sagesse et amour. Tous ses sentiments se refletaient dans ce regard. En y regardant mieux, je remarqua que beaucoups de traits de son visage etaient similaires a ceux d'Ale'yah. Je n'arrivais pas à en détacher mon regard.

Na'vi: Bonjour, Teranas. Ravie de te rencontrer enfin.

Sa voix, absolument harmonieuse et envoutante, résonnait dans ma tête. Une résonnance comme je n'en avait jamais senti. Une résonnace plus que profonde, plus que lointaine. Comme si l'univers tout entier vibrait.

Moi: Qui êtes vous?
Na'vi: Tu ne devines pas? Regardes bien dans mes yeux, et tu sauras qui je suis.

Je fixa ses yeux et j'eu l'impression que ceux ci s'ouvrirent. Le noir de sa pupille s'étira de façon exponentielle tout autour de moi, et se constella d'étoiles. Devant moi, une planète flottait dans l'espace. Une planète noire, rocailleuse, parcourue de tranchées de magma, sans trace d'eau, de vie. Un planète morte. Dans l'espace, une étoile s'illumina, grossi de plus en plus, devenant en fait une comète, qui filait droit vers la planète morte. La planète se rapprocha. Je ne bougea pas, sachant que rien ne m'arriverai. Je me retrouva à la surface de la planète, où absolument rien d'autre que des pierres noires et du magma ne semblait vouloir se montrer. Je leva les yeux et vit la comète qui traversa les airs. Un ciel bleu apparut progressivement sur son passage, les nuages arrivaient peu après, l'air pris place dans l'atmosphère nouvellement créé. La comète, d'un blanc bleuté, devint rouge et continua sa course à la surface de la planète. Le désert de rochers noirs s'applani et devint de la terre. Les coulées de lave devinrent des rivières claires. La comète passa à une couleure verte et repassa sur la surface de ce monde naissant. Dans son sillage, l'herbe, les arbres et les animaux apparurent. J'étais au milieu d'une fôret qui grandissait si vite qu'en quelques secondes, je reconnu Pandora. Je fit un tour sur moi même, emerveillé par ce spectacle auquel je venais d'assister. Puis tout s'effaça. La lumière blanche revint, avec tous les Na'vi qui ne me lachaient pas des yeux. Celle face à moi me regardait avec un grand sourire.

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #58 on: July 16, 2010, 03:54:22 pm »
Na'vi: Alors? Qui suis-je?
Moi: Ey...Ey...Eywa...

En la regardant dans les yeux, je sentis sur mes épaules le poids de toutes ces années de vie, de tout ce pouvoir, de toutes ces choses que je ne pouvaient même pas soupçonner qui me regardaient. Toutes les possibilités donnaient le vertige. Je fut littéralement ecrasé et mes jambes se dérobèrent. Deux na'vi sortirent du groupe et me rattrapèrent juste à temps. Je m'assis en me passant la main sur le visage. Eywa me regardait en souriant et s'accroupie devant moi.

Eywa: Ne sois pas intimidé, mon enfant., dit elle en me caressant la joue, dont le contact était extrêmement doux et chaud, elle t'avait dit que ce jour viendrait.
Moi: Justement, en parlant de ça, où est Ale'yah.
Eywa: Elle est allé voir son veil ami Raphael.
Moi: Un humain ici?
Eywa: Il n'est pas un ennemi de ce monde et il a reçu une sépulture décente lorsque qu'elle à été bannie. C'est plus qu'il n'en faut pour gagner sa place ici, mais je dois m'en charger moi même et il ne peux communiquer et échanger des informations avec des Na'vi vivants. Voilà pourquoi elle s'est empréssée d'aller le voir.
Moi: Oui, je comprends.

Je me releva maladroitement et fit face à Eywa. Son regard ne cessait de me rappeller ma moitié.

Moi: Cette apparence est elle bien la vôtre?
Eywa: Non, j'ai décidé d'apparaître ainsi à tes yeux. Tu ne pourrais pas me voir dans ma vraie forme, ton esprit ne supporterai pas le choc. Et je te donne le droit de me tutoyer.
Moi: D'accord. Pourquoi est ce que cette forme me rappelle étrangement Ale'yah?
Eywa: Parce que cette apparence est celle de sa soeur, Lia'ryn.

J'eu la sensation de rater une marche.

Moi: Sa soeur? Elle ne m'en avais jamais parlé.
Eywa: Parce que ce souvenir est encore plus douloureux que celui de la mort de Raphael.
Moi: Sa soeur est donc...morte?
Eywa: Oui malheureusement. Toutes deux étaient inséparables et s'entendaient à merveille. Lorsque les premiers humains sont arrivés et ont bâti les écoles, Ale'yah et Lia'ryn sont allés étudier. Elles adoraient ça et s'attachèrent avec les scientifiques et Raphael. Et puis un jour, lors de la rupture définitive des relations humains-Navi, des soldats sont venus et ont fusillés de sang froid plusieurs Na'vi présents, sans raison. La soeur de Neytiri fut tuée, et Lia'ryn le fut également, en tentant de s'interposer.
Moi: Bon sang...pauvre Ale'yah...et pour Neytiri aussi ça a dût être terrible. Pourtant, toutes deux ne montrent pas qu'elles sont passés par ce genre d'épreuves.

Derrière moi, une voix dit:

Voix: Vous connaissez Neytiri?

Je me retourna et vit 2 Na'vi sortir du groupe. 2 hommes, dont l'un plus vieux que l'autre. Le plus jeune arborait des peintures et de l'acoutrement de guerre, et une multitude de cicatrices sur le corps. Des cicatrices de balles d'armes à feu. Le plus vieux portait des vêtement plus cérémonieux, des genres d'épaulières en plumes et une grosse cicatrice sur le flanc gauche. C'était le plus jeune qui avait parlé.

Moi: Euh...pas très bien mais je la connais. Pourquoi?
Na'vi1: Je suis Tsu'tey, l'ancien Olo'eyktan Omatikaya. Neytiri était ma promise.
Moi: Vraiment?
Tsu'tey: Oui. Alors que je n'étais pas encore le chef du clan, j'aurai du me lier avec Neytiri, la fille de l' Olo'eyktan Eytukan...

Il me présenta de la main le Na'vi qui se tenait près de lui et celui ci hocha la tête.

Tsu'tey:...et de Mo'at, la tsahik.

Je crois que je vais éviter de leur dire que Mo'at est souffrante...

Tsu'tey: Le soir où Jakesully fut admis dans le clan, Neytiri et lui se lièrent. Je fut pris de haine et de folie à cause de ça, mais aussi à cause des tawtute qui avaient détuit un lieu très important pour nous. Jakesully avoua alors qu'il savait tout ça depuis longtemps, mais nous étions trop aveuglés par le chagrin pour comprendre vraiment. Même Neytiri l'a rejeté. Nous l'avons alors capturé avec Grace, et peu de temps après, les tawtute sont revenus et ont detruit le kelutral...

Un vent de chagrin passa dans la foule. Beaucoup devaient être morts dans cette tragédie.

Tsu'tey: Beaucoup de nos frères et soeurs mourrurent pendant cette catastrophe, y compris Eytukan. Je devins alors Olo'eyktan et notre peuple se réfugia au Vitrautral. C'est alors que jakesully revint vers nous, devenu Toruk makto. J'accepta alors de  combattre à ses côtés et sous ordres. Il unifia plusieurs clans Na'vi et... tu dois connaître la suite.

J'hocha la tête, le visage grave.

Tsu'tey: Je suis mort pendant la bataille, mais j'ai pu tuer beaucoup de sawtute avant de tomber.

Eytukan pris alors la parole.

Eytukan: Vous faire cérémonie pour ami à vous. Je savoir que ma ite mener cérémonie. Pourquoi pas être Mo'at?

Moi: Euh...Mo'at est souffrante. Elle n'a rien de grave mais elle a subi un choc et en est très fatiguée. Elle doit juste se reposer et tout ira bien plus tard.

Tsu'tey traduisait au fur et à mesure à Eytukan.

Eywa: Mo'at est une très bonne tsahik, malgré qu'elle n'a pas correctement interprété ma volonté il y a peu.

Je repensa au fait que Mo'at avait sauvagement poignardé Xelloss suite à un coup de folie. Ce devait être ça dont Eywa parlait.

Moi: Est ce un crime de ne pas répondre à votre...ta volonté?
Eywa: Non pas du tout. J'ai donné le libre-arbitre à mes enfants, c'est pour qu'ils décident eux mêmes de leurs actes. De même que ce qu'elle a fait à été provoqué par des sentiments et émotions, et je ne l'ai pas donné à mes enfants pour que cela ne serve à rien.
Moi: Ca a pourtant bien failli tuer celui que tu veux sauver.
Eywa: Mais il n'est pas mort, et je ne peux reprocher à Mo'at d'exprimer des sentiments.
Voix: TERAAAAAA' !!!

Offline teranas

  • Taronyu
  • ****
  • *
  • Posts: 690
  • Karma: 48
Re: { Role Play } Teranas
« Reply #59 on: July 16, 2010, 03:54:47 pm »
Je regarda sur ma gauche et mon visage s'illumina. Ale'yah venait vers moi en courant, une Na'vi lui ressemblant étrangement et un humain derrière elle. La Na'vi qui les accompagnait était sans conteste sa soeur, dont Eywa avait copié l'apparence. Je regarda vers Elle et vit que, celle dont Elle avait pris l'apparence arrivant, elle avait opté pour un autre forme. Une Na'vi plus vieille, habillé de vêtements en fils rouges brodés et décorés. Un ouvrage magnifique. Derrière moi, Eytukan baissa les yeux  et se mit à marmonner tout seul. Je me retourna et interrogea Tsu'tey du regard.

Tsu'tey: Notre Mère vient de prendre l'apparence de Mo'at. Cela fait mal dans son coeur de voir celle qu'il aime mais dont il est séparé.
Eywa: Je suis navrée de t'infliger ça, mon enfant, mais il est préférable que je prennes une forme que plusieurs ici connaissent.

Ale'yah se rapprochait de nous, courant à grandes enjambées. Ne pouvant attendre plus, je me précipita à sa rencontre. En quelques secondes je fus à 5 mètres d'elle. Je m'arrêta et ouvrit en grand mes bras. Elle s'y précipita avec tout son élan, manquant de nous faire tomber. Je la serra fort contre moi, la souleva et la fit tourner. Nos rires résonnaient à l'unisson. Je m'arrêta, la lâcha et nous nous embrassâmes férocement. Tous aux alentours avaient des sourires attendris, tandis que les quelques enfants présents fesaient une moue dégoûtée. Lia'ryn arriva près de nous et nous regarda avec amusement. Mes lèvres et celles d'Ale'yah se séparèrent et je put encore mieux me rendre compte à quel point leurs visages étaient semblables, comme leur regard ou même leur posture.
Histoire de bien paraître auprès d'elle, je la salua respectueusement en premier.


Moi: Oel ngati kameie.
Lia'ryn: Je te vois, mon beau-frère.

Elle se mit à rire de sa phrase et je la suivi de peu. Même leurs voix avaient la même résonnance, le même ton clair. J'entendit alors une voix qui m'appelait en bas.

Voix: Ca va, y'a pas trop de vent là-haut?

Je baissa les yeux et vit un humain, ne portant pas de masque. Il avait une tenue militaire légère, avec un trou dans la poitrine, sans doute la flèche qui l'avait tué sous les yeux d'Ale'yah. Il etait de taille normale pour un humain, très large d'épaule, un visage carré, des cheveux noirs mi-longs, et une cicatrice sûrement plus ancienne que les autres sur le front.
Je m'accroupi pour être à peu près à sa hauteur. Il me tendit la main.


Humain: Salut, mon gars! Moi, c'est Raphael, mais appelle moi Raf. Dis donc t'es encore plus grand que les autres, tu va pas améliorer mon complexe d'infériorité!

Porté par l'enthousiasme qu'il degageai, je lui fit un grand sourire et attrappa sa main pour la serrer. J'y mit plus de force que je n'aurai voulu mais cela ne sembla pas le déranger.

Raf: Alors c'est toi qu'elle a choisi? T'as interêt à prendre soin d'elle parce que sinon je te jure je te kick le fion mais tu pourra même plus lâcher une caisse sans pleurer.
D'un seul coup, je comprend mieux la façon qu'a Ale'yah de parler de temps en temps...
Moi: Ouais t'inquiètes pas, je vais la bichonner encore mieux qu'une poule en train de couver.
Raf: Tu me rassures, mais évite quand même de t'assoir sur elle. Tiens, vu que t'es un avatar je vais faire un truc qui me manquait depuis longtemps.

Il leva la main et dit:

Raf: Tappes m'en 5!

 

Become LearnNavi's friend on Facebook Follow LearnNavi on Twitter! Watch LearnNavi's videos on YouTube

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | XHTML | RSS | WAP2 | Site Rules

LearnNavi is not affiliated with the official Avatar website,
James Cameron, LightStorm Entertainment or The Walt Disney Company.
All trademarks and servicemarks are the properties of their respective owners.
Images in the LearnNavi.org Forums and Gallery may not be used without permission.

LearnNavi Affiliates:
ToS

LearnNavi is the community to learn Na'vi, the Avatar Language
"A place where real friendships are made." -Paul Frommer

AvatarMeet | Learn Na'vi Forum | Learn Na'vi Wiki | Na'viteri

LearnNavi